Magazine Cinéma

Box Office #2

Par Ashtraygirl

En vrac, les films non critiqués des dernières semaines:

l'amour c'est mieux a deux
L'Amour, c'est mieux à deux -
2_etoiles.jpeg
 (+)

Comédie légère et sans prétentions sur l'éternel questionnement concernant les interactions entre les deux sexes.

Un casting attachant - Virgine Efira lumineuse, Manu Payet cabotin, Clovis Cornillac méga craquant, Shirley Bousquet hilarante, révélation de Laurence Arne - qui sert loyalement une histoire somme toute assez convenue, un peu faible scénaristiquement, qui brille néanmoins par son côté frais et optimiste, romantique et drôle.

Je regrette quelques séquences au potache un peu lourd (Franck Dubosc a co-écrit le scénario) cédant à la facilité, et une réflexion un rien trop caricaturale et aseptisée à mon goût. La machine est bien rôdée, sans surprises, n'évite pas les maladresses - dont un découpage chancelant - mais conserve une joyeuseté communicative qui permet de passer un excellent moment.

Agréable, mais pas mémorable.

l'amour c'est mieux a deux
 

*1h40 - français - by Dominique Farrugia et Arnaud Lemort - 2010

*Cast: Clovis Cornillac, Virginie Efira, Manu Payet, Annelise Hesme, Shirley Bousquet, Laurence Arne, Jonathan Lambert...

Imogene McCarthery
Imogène McCarthery -
2_etoiles.jpeg

Gênée par l'appropriation toute française de cette intrigue voulue typiquement écossaise, butée sur la langue de Molière au milieu des Highlands tandis que les héros, habités, se donnent du "Sir" et du "Miss", j'ai eu beaucoup de mal à adhérer à l'ensemble, qui se veut loufoque, haut en couleur. Pourtant, si la parodie intelligente du film d'espionnage tendance "nationaliste" est bien vue et plutôt divertissante, le tout peine à décoller, et à convaincre, malgré le soin apporté au scénario - convenu mais suffisamment captivant - aux décors, et aux costumes qui, tous, font très "couleur locale", mais ne parviennent hélas pas à nous transporter réellement sur les bords du Loch. On retiendra surtout de cette escapade inoffensive le jeu toujours magistralement inspiré de la divine Catherine Frot, et celui, toujours impeccable, du sémillant Lambert Wilson (les seconds rôles ne déméritent pas, cependant), l'amour du rugby, du whisky, et l'hommage non dissimulé (mais maladroit) à une nation qui a de quoi être fière, même de ses héroïnes les plus improbables.

Un brin léger tout de même.

Imogene McCarthery

*1h22 - français - by Alexandre Charlot & Franck Magnier - 2010

*Cast: Catherine Frot, Lambert Wilson, Michel Aumont, Danièle Lebrun, Lionel Abelanski, Nicolas Vaude...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ashtraygirl 101 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine