Magazine Info Locale

Les motards girondins sont toujours en colère

Publié le 01 juin 2010 par Bordeaux7
Les motards girondins sont toujours en colère«On voulait tous se réunir autour d’un bon gâteau d’anniversaire. Mais à la place, on va entrer en résistance.» Loïc Prud’Homme, coordinateur de la FFMC 33 (Fédération française des motards en colère) aurait aimé un anniversaire plus festif. La FFMC et son antenne girondine célèbrent en effet leurs 30 ans d’existence cette année. Pourtant, il y a un an, il y avait des raisons de se réjouir pour la FFMC. Elle s’engageait alors, avec la Direction de la sécurité et de la circulation routière (DSCR) dans une sorte de Grenelle du 2 roues, afin de voir comment améliorer la sécurité et les chiffres d’accidentologie chez les motards. Mais ces groupes de travail n’ont pas donné les résultats escomptés pour la FFMC, déçue de ne pas être entendue sur plusieurs points, comme la légalisation de la remontée entre les files. La circulaire du 6 avril dernier de Brice Hortefeux, le ministre de l’Intérieur, a fini de mettre les motards en rogne. «Cette circulaire prévoit des contrôles renforcés sur les routes, et plus particulièrement sur les 2 roues, explique Loïc Prud’Homme. Une fois de plus, nous sommes stigmatisés et on nous fait passer pour des délinquants. Nous en avons assez.»
Un «gros point noir» sur la rocade
Toutes ces contrariétés ont poussé la FFMC 33 à se retrousser les manches au lieu de préparer une belle fête d’anniversaire. «Désormais, nous nous rassemblerons tous les vendredis soirs à 20h place de la Victoire, afin de dire aux gens que les motards ne sont pas des délinquants de la route.» Le 18 juin prochain, la FFMC 33, qui regroupe 250 adhérents et plus de 2000 sympathisants, prévoit de se rendre en préfecture afin d’y déposer un cahier de doléances. Celui-ci contiendra certainement un paragraphe sur le «gros point noir» de l’agglomération bordelaise pour les motards. «Il y a un gros souci avec un joint de dilatation au niveau de la sortie du marché de Brienne, sur la rocade, souffle Loïc Prud’Homme. Par temps de pluie, le joint est extrêmement glissant et le risque de chute est important pour les motards qui ne le savent pas. Il y a eu deux chutes assez graves ces derniers mois, mais les pouvoirs publics ne semblent pas se décider à faire quelque chose, malgré notre insistance sur ce point.» La FFMC 33 est donc toujours en colère, 30 ans après sa création. Mais ses membres ne passent pas leur temps à taper du poing sur la table. «On essaye aussi de partager notre expérience de motard, indique Loïc Prud’Homme. Depuis 2007, on organise des visites dans les collèges afin de sensibiliser les jeunes aux risques de la conduite de 2 roues. Et depuis l’an dernier, on a même 4 bénévoles formés à ce genre d’intervention, où l’on met les élèves face à des cas pratiques ou par exemple à des exercices de perception de distance.» Prochain rendez-vous le 17 juin, au collège Cantelande de Cestas.
Sébastien Hervier

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Bordeaux7 3734 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine