Magazine Sport

Coupe du monde 2010 : infirmerie, thalasso et club med

Publié le 07 juin 2010 par Vinz

Logo-Coupe-du-monde-20101

J-5 avant le début de la Coupe du Monde, pratiquement toutes les équipes ont rejoint leur quartier et leur luxueux hôtel en Afrique du Sud. Les joueurs commencent à ressentir le doux parfum de la compétition et l’horrible son des vuvuzelas. Mais il manque du monde à l’appel, entre les non sélectionnés, les blessés de longues dates ou les problèmes musculaires qui se multiplient lors des matchs de préparation, je vous propose un tour d’horizon.

Les blessés.

Coup de tonnerre sur la Perfide Albion avec le forfait de son nouveau capitaine, Rio Ferdinand. Le mancunien se blesse au genou gauche sur un tacle mal assuré et se flingue les ligaments. Un peu à l’image de sa saison en pointillé dû essentiellement à son mal de dos récurent. Capello doit faire grise mine, car sa défense centrale devait être un de ses points forts et se trouve privé de son pilier, ajouté à la fin de saison catastrophique de John Terry. Ledley King est le favori pour pallier ce forfait, soit Jamie Carragher. David Beckham, qui a prouvé sa fibre patriotique se blesse gravement au talon d’Achille lors d’un match du championnat italien au mois de mars entre le Milan et le Chievo Vérone. Qu’importe, il sera présent comme ambassadeur de l’Angleterre, surtout que les dollars de Victoria sont très attendus dans les boutiques sud africaines, business oblige.

Rio.Ferdinand.2

Au hit parade des malchanceux, la Mannschaft arrive largement en tête. La série noire débute avec la tragique disparition du gardien titulaire, Robert Enke en Novembre 2009. Opéré en début d’année du genou, le milieu défensif du Bayer Leverkusen Simon Rolfes ne sera pas rétabli à temps. Son coéquipier René Adler, nouveau titulaire au poste de gardien, se blesse aux côtes et jette l’éponge. Neuer entends-tu ? Finale de la FA Cup entre Chelsea et Portsmouth, Ballack subit une agression de Kevin Prince Boateng, ancien espoir allemand qui représentera le Ghana. Rappelons que les deux équipes sont dans le même groupe et que son frère, Jérôme Boateng joue pour la Mannschaft, bonjour l’ambiance pour leur match de poule. La série noire se poursuit avec les blessures du défenseur central Heiko Westermann de Schalke « JCS » 04 et du milieu défensif Christian Träsch du Vfb Stuttgart. Seul point positif pour le sélectionneur Joachim Löw, sa liste des exclus s’est faite toute seul, il laisse tout de même à la maison le latéral d’Offenheim Andréas Beck.

Ballack

Dans le même groupe, on regrette l’absence du bison ghanéen, Michael Essien. Blessé au genou, le capitaine des Black Stars n’a pas pu récupérer à temps, et en accord avec le staff médical, déclare forfait pour le mondial. Gros coup dur pour le Ghana et son milieu terrain, habituel point fort de l’équipe.

Au niveau des clubs la palme des maudits revient donc à Chelsea, avec le renoncement du nigérian Obi Mikel blessé à la cheville. On peut rajouter à cette terrible liste, le latéral droit portugais José Bosingwa. Toujours du côté lusitanien, deux jeunes joueurs prometteurs et auteur d’une très belle saison avec Porto sont également absents sur blessure, le joueur de couloir Varela et le meneur de jeu Ruben Michael.

JoseBosingwa+Mikel+Essien.2

En France, c’est Lassana Diara qui rentre chez lui, victime de l’altitude et d’une maladie rare seulement décelée cette année. Coup dur pour la Slovaquie avec la blessure au tendon d’Achille de Miroslav Karhan, joueur de Mayence et recordman des sélections (96). La Serbie pour sa première participation à un mondial déplore l’absence de deux joueurs majeurs, Bosko Jankovic de Palerme et le très bon ami à Scolari, le sévillan Ivica Dragutinovic. Le suisse Christoph Spycher blessé au genou depuis fin avril ne fera pas partie de l’aventure africaine.

Au Paraguay, tout le monde a encore en tête la vendetta dont a été victime l’attaquant Salvador Cabanas touché d’une balle en pleine tête mais miraculeusement encore en vie. Quand on vous dit que les footeux n’ont rien dans le crâne. Le joueur du club mexicain Club America sera peut être du voyage pour soutenir ses coéquipiers. Le Honduras est privé de son capitaine et attaquant Carlos Costly (14 buts pour 34 sélections) victime d’une fracture au pied droit qui nécessita une opération. L’américain Charlie Davies est victime d’un terrible accident de la route en octobre 2009, malgré la gravité de ses blessures il reprend l’entraînement mais sera un peu court pour pouvoir prétendre une place dans le Team US. Chez les fennecs, c’est la star de l’équipe Mourad Megnhi qui jette l’éponge, non remit de sa lésion au tendon rotulien

Les presque forfaits.

Des joueurs revenants de blessures, remplaçants de luxe dans leur club, tout de même sélectionnés et qui courent contre la montre pour retrouver du rythme et la confiance de leur entraîneur. Des joueurs qui viennent juste de se blesser en match de préparation et qui espèrent un miracle.

Coup de tonnerre dans le ciel des ivoiriens avec la blessure de Didier « fucking disgrace » Drogba lors d’un match de préparation contre le Japon. L’attaquant des éléphants souffre d’une fracture du cubitus qui le contraint à une opération. Le joueur a beau affirmé qu’il sera opérationnel, la mission risque d’être impossible selon les déclarations de plusieurs médecins.

Drogba

Coup dur pour la squadra avec la blessure au mollet d’Andrea Pirlo. Les premiers examens ne sont pas très réjouissants, le staff et la presse annonce le forfait pour le 1er match mais certaines sources annoncent carrément une absence pour le 1er tour.

andrea-pirlo

C’est au tour de la Hollande de connaître les affres d’un joueur majeur qui se blesse dans un match de préparation. Robben la star du Bayern se blesse à la cuisse gauche, on parle d’une déchirure. Enfin Robben blessé est presque devenu un pléonasme. Son coéquipier Ryan Babel souffre de la cuisse droite et il n’a pas encore reprit l’entraînement collectif.

Robben

En France, deux cadres sont dans ce cas, le défenseur d’Arsenal William Gallas revenant d’une blessure au mollet, et l’attaquant de Barcelone Thierry Henry revenant de vacances. Au Portugal, Pepe victime d’une rupture des croisés est revenu plus vite que prévu pour prétendre à une place dans les 23. Les remplaçants n’étant pas nombreux ni talentueux, Carlos Queiroz prend le risque de le prendre alors qu’il n’a pas joué une seule minute en compétition en 2010. Deco est devenu un intermittent du spectacle du côté de Chelsea, surtout que le maître à joueur de la Selecção a besoin avant tout d’aligner les matchs pour retrouver une condition minimale pour nous gratifier de tout son immense talent.

L’Espagne, grande favorite pour ce mondial n’est pas épargnée et présente un brelan majeur en convalescence : Cesc Fabregas, Andres Iniesta et Fernando Torres. Le cas plus inquiétant reste l’attaquant de Liverpool, qui n’a pas participé aux matchs amicaux de la Roja.

spain

Au Brésil la forme de Kakà reste un point d’interrogation. Victime à nouveau d’une pubalgie, on ne peut pas dire que le stratège auriverde a brillé cette saison sous le maillot du Real Madrid. Le joueur affirme sans relâche lors de ses différentes itw qu’il sera rétabli mais surtout prêt à conquérir une sixième étoile, une vraie.

Le Honduras est à son tour est frappé par cette vilaine épidémie. C’est carrément les deux attaquants Suazo et Palacios qui sont sortis blessés lors du match amical face à la Roumanie. Des examens complémentaires sont nécessaires pour connaître la gravité de leurs problèmes musculaires. Au Chili, c’est le très bon attaquant Humberto Suazo victime d’une blessure aux ischio-jambiers face à Israël en amical, son indisponibilité est jugée entre dix et vingt jours.

Tout comme l’attaquant nigérian, Obéfami Martins qui souffre depuis Novembre 2009 d’une inflammation à la jambe gauche. Toujours rayon attaquant, le Coréen Lee Dong-gook est blessé à une cuisse, lui qui avait déjà manqué la WC en Allemagne victime d’une rupture des ligaments. Le défenseur sud-coréen Kwak Tae-hwi, blessé à un genou lors de la défaite de son équipe contre le Belarus est forfait pour le Mondial. L’américain Oguchi Onyewu n’a rejoué qu’un seul match depuis sa lésion du tendon rotulien mais a su convaincre son entraîneur lors de la victoire de son équipe face à la République Tchèque. La star australienne, Harry Kewell n’a toujours pas reprit l’entraînement. L’attaquant de Galatasaray souffre depuis le début d’année des adducteurs et sa participation est plus qu’incertaine.

harry_kewell

Le défenseur central danois et grand espoir international, Simon Kjaer touché au genou en amical face au Sénégal fait tout de même partie des 23, son excellente saison avec Palerme en fait une pièce essentielle de la « danish dynamite ». Les attaquants de la Slovaquie, Vittek et Holosko sont très incertains. L’excellent milieu de terrain de Manchester City, Gareth Barry a su convaincre le très exigeant Capello de le retenir dans sa liste des 23 malgré sa blessure. Au tour du suisse Valon Behrami d’entrer dans la case incertain. Le latéral (ou milieu) de West-Ham souffre de la cuisse après son match face à l’Italie.

Les non sélectionnés.

Voila la liste qui fait toujours débat et réagir les supporters ou sélectionneurs du Monde entier. Bien souvent ce ne sont que des joueurs d’appoints, pour faire le « nombre ». Soit des joueurs fort en gueule et qui ne cadrent pas avec la vision du coach qui cherche avant tout de créer une unité et une bonne ambiance dans le groupe amener à vivre ensemble un mois, voir plus si affinités. Où encore des joueurs qui boudent carrément leur sélection ou le sélectionneur. Mais aussi des joueurs prometteurs ou en fin de cycle.

Honneur au pays hôte avec la mise à l’écart de Benny McCarthy. Il faut dire que depuis quelques années c’est une peu je t’aime moi non plus entre l’attaquant et sa sélection du à quelques divergences d’opinions avec les coachs ou la fédération africaine de football.

mccarthy300

Dunga n’a pas fait dans le sentiment, exit les préretraités Adriano, Roberto Carlos, Ronaldo, Wagner Love ainsi que le fêtard Ronaldinho. Plus surprenante la non convocation du jeune prodige milanais Pato, ainsi que Diego victime de sa saison mitigée mais aussi de son jeu, ou encore de l’ancien attaquant lyonnais Nilmar. Dunga préférant miser sur un bloc assez bas et explosif en contre attaque. La presse locale a tenté le lobbying pour les deux jeunes prodiges du Santos FC, Paulo Henrique Ganso et Neymar Da Silva, mais en vain.

Brésil.4

En Argentine, Maradona bat tous les records,  il se passe de l’emblématique et talentueux Javier Zanetti, auteur d’un fabuleux triplé et d’une saison de très haut niveau, « El Tractor » affirmant être au top de sa forme. Qu’importe, Diego préfère aligner une défense composée de quatre arrières centraux. Son compère de club Cambiasso est également ignoré par « el dios ». Les autres joueurs manquant tels que Lavezzi, Lisandro, Lucho Gonzalez ou encore Zarate le sont par une abondance de bien, surtout en attaque. Riquelme est fâché avec Dieu le père.

Le sélectionneur de l’équipe de France Rayray a promit des coups de fusils. Il réussit un joli tir groupé en écartant Ben Arfa, Benzema et Nasri, ainsi que le grand Pat. Avec sa signature à City, Viera a cru jusqu’au bout son retour dans le groupe.

benzema-nasri-ben-arfa

Lippi a rappelé deux anciens champions du monde, Alessandro Nesta et Francesco Totti. Mais les deux joueurs ont déclinés l’invitation. Tout comme Materazzi (sic). A noter que Grosso, malgré son penalty victorieux en 2006 reste à la « casa ». Recalé également les joueurs certes très talentueux mais considérés comme fortes têtes : l’interiste Balotelli, l’attaquant de la Sampdoria Cassano et le toujours fringant Fabrizio Miccoli.

miccoli.+balo+cassa

Du côté de la Mannschaft on peut noter l’absence de Törsten Frings et Kuranyi, deux belles têtes de mules quelque peu brouillées avec leur coach, Joachim Löw.

Petite surprise du côté de l’Espagne, Marcos Senna pilier de l’équipe victorieuse de l’Euro 2008 n’est pas retenu par Vincent Du Bois. Certes longtemps blessé, sa puissance physique risque de manquer au milieu de terrain ibérique.

Au Pays-Bas, on regrette l’absence de l’ex flèche du PSV, Ruuuuuuuud Van Nistelrooy, victime de la concurrence et de son âge. En Angleterre, c’est pour de sombres histoires –en dessous de la ceinture- que Wayne Bridge renonce à la compétition. Au Portugal, on note l’absence de Moutinho mais surtout de l’idole ne notre ami Fifou, Nuno Gomes. Bob Bradley, coach des USA se passe de l’expérimenter Brian Ching (11 buts pour 45 sélections). Petite surprise avec l’absence du milieu de terrain slovaque Dusan Svento, récent vainqueur du championnat autrichien avec Salzbourg. Théo Walcott, plus jeune joueur anglais sélectionné, ne fait pas partie des élus de Capello du fait de sa saison perturbée par des pépins physiques. Tout comme l’attaquant Darren Bent auteur d’une très belle saison scorant à 24 reprises. L’algérien et ancien messin, Mehdi Meniri manque aussi à l’appel tout comme l’ivoirien Baki Koné.

SPORT SOCCER WORLD

D’où proviennent ces si nombreuses blessures ? Est-ce dû à un trop grand nombre de matchs ? Est-ce le fait d’avoir coupé quelques jours après une saison éreintante et enchaîner sur une grosse remise à niveau physique ? Les matchs de préparations sont ils si importants ? Doivent ils être si nombreux ?

Merci de corriger si nécessaire et de compléter ces différentes listes, à vos claviers !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Vinz 627 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine