Magazine High tech

Lecteur Blu-ray LG BD560 : le test de HDFEVER.fr

Publié le 07 juin 2010 par Lg_blog_fr

Merci à Nicolas de HDFEVER pour le test ultra complet du nouveau lecteur Blu-ray LG BD560 qui vous permettra d’entrer dans toutes les fonctionnalités et les spécificités du lecteur Blu-ray BD560. Place au test :

Le lecteur Blu-ray BD560 de LG représente l’entrée de gamme 2010 de la firme. Malgré son petit prix, il n’est pas dénué de fonctionnalités. Lecture des médias via USB, accès au NetCast de LG pour profiter des vidéos Youtube et de la VOD de CanalPlay, upscaling 1080p des vidéos SD, BD-Live, etc. Je vous propose donc un test de ce lecteur Blu-ray très abordable. Quelle qualité nous propose le LG BD560 ? Quels sont les formats reconnus par son port USB ? Est-ce que le Net Cast de LG est un réel atout ? La réponse dans ce test…

Configuration de test :

1. Amplificateur Onkyo TX-NR1007
2. Téléviseur Samsung UE46B6000
3. Lecteur Blu-ray LG BD560
4. Kit d’enceintes 7.1 B&W
5. Plusieurs blu-ray, DVD, MKV, et divers sample

DSC01070

Fiche technique du BD560 :

* Lecteur Blu-ray BD Profile 2.0
* Date de sortie dans le commerce : Avril 2010
* BD-Live nécessite l’ajout d’une clé USB d’au moins 1Go
* Progressive Scan – Upscaling 1080p
* DTS-HD Master Audio et Dolby TrueHD
* Support du 24p et de l’auto-framerate 24Hz/50Hz
* Downmix des DTS et Dolby 5.1 en stéréo via RCA 2.0
* DRC (Contrôle de la gamme dynamique)
* Lecture multimédia via USB
* Codecs vidéo supportés : DivX® 3.x • DivX® 4.x • DivX® 5.x • DivX® 6 • XviD • H.264 • MPEG2 • MPEG4
MPEG2 HD • MPEG4/DivX® HD • H.264/AVC • VC-1
* Codec audio supportés : MP3 • WMA • AAC • Dolby Digital (AC3) • Dolby Digital Plus • Dolby True HD • DTS • DTS-HD • PCM
* Containers : AVI • MPEG • DivX® 6 • MP4 • MKV • MP3 • WMA • WAV
* Sous-titres : SRT • SUB (Micro DVD) • TXT • SMI • SSA
* Images : JPEG HD et PNG
* USB Recording = Rip automatique des CD au format MP3 ou MP3 HD
* DLNA – NetCast : Youtube et la VOD de CanalPlay
* Mise à jour du logiciel via internet (connexion au réseau obligatoire)
* Sorties HDMI – YUV – RCA stéréo – Coaxial – Composite
* 1 port USB 2.0 Host et un port Ethernet 10/100
* Connexion automatique à la base de données Gracenote (infos sur les médias)
* Reconnaissance des systèmes de fichiers Fat16/Fat32 et NTFS
* BD-ROM (avec BD-Live) • BD-R • BD-RE • DVD Vidéo • CD Audio
CDR • CDRW • DVD+R • DVD+RW • DVD-R • DVD-RW • DVD+R DL • DVD-R DL
* CD-R / RW, DVD±R / RW et BD-R / RE : ISO 9660+JOLIET, UDF et UDF Bridge
* Temps de chargement des Blu-ray estimé à 15 secondes
* Upscaling 576p, 720p, 1080i et 1080p
* Réglage couleur HDMI (YCbCr / RGB)
* Fonction SimpLink (CEC)
* Prend en charge jusqu’à quatre partitions du périphérique USB.

Fonctionnalités :

* – Affichage des menus en plusieurs langues
* – Agrandissement de l’image en cours de lecture
* – Affichage à l’écran des informations sur le contenu
* – Mode diaporama (vitesse / effet / fond musical)
* – Lecture à partir d’un code de temps
* – Répétition d’une section spécifique
* – Visionnage sous un angle différent
* – Modification du mode d’image
* – Mémoire de la dernière scène
* – Modification du format d’image
* – Lecture image par image
* – Recherche d’index
* – Rotation des photos
* – Extinction automatique
* – Contrôle parental
* – Lecture au ralenti
* – Reprise de la lecture
* – Lecture répétée

Packaging :

* Dimension du lecteur : 4.4 x 43.0 x 20.4 cm
* Poids : 2 kg
* Livré avec une Télécommande + piles  + Câble vidéo (composite) + Câble audio (stéréo analogique) + Manuel d’utilisation

Présentation du lecteur Blu-ray LG BD560 :

DSC01092

Le lecteur BD560 offre un look assez classique et passe partout. Il est assez léger, propose une coque en aluminium léger et une façade noire vitrée avec deux trappe qui s’ouvrent, l’une pour le disque, l’autre pour les boutons d’accès rapide et le port USB 2.0 Host. Le tiroir disque est un peu fragile mais s’ouvre rapidement avec un temps de chargement Blu-ray également très rapide de l’ordre des 20 secondes lecteur éteint et 15 secondes après l’insertion d’un disque, lecteur allumé.

DSC01093

Les connectiques sont très basique avec le minimum syndical, une sortie HDMI, un RCA stéréo, un coaxial, un YUV, un port Ethernet et port USB (à l’avant donc). La télécommande est sympa, noire glacée, légère, slim avec toutes les touches nécessaires. Elle est en outre très simple d’utilisation, on la maitrisera assez rapidement. Par contre, malheureusement les touches ne sont ni rétro-éclairées, ni phosphorescentes.

L’interface

DSC01124

L’interface des produits LG a été entièrement repensée. Elle très réussi, fun et tout est clair et simple d’accès. Les icônes dansent en suspension comme s’ils flottaient dans les airs avec des petites bulles qui remontent. La navigation est très réactive, on peut se déplacer rapidement dans les différents menus et fichiers multimédias. Vous pouvez accéder soit au disque DVD/Blu-ray/CD, soit à votre clé ou disque dur connecté en USB pour accéder à vos vidéos, photos et musiques.

IMG_3719

La première chose à faire, c’est de rentrer dans l’icône « Config. » où vous aurez accès à tous les réglages audio, vidéo et réseau. Vous pouvez indiquer la résolution maximale supportée par votre TV ou projecteur. Si elle est de 1080p, toutes les vidéos non HD (DVD ou fichiers) seront upscalées en 1080p. Si votre TV supporte le mode 24 Hz, les Blu-ray et vidéos 24p seront lus en 24p et le framerate s’ajustera automatiquement en 50Hz pour les DVD ou fichiers SD. Il sera même possible de configurer la sortie HDMI en YCbCr pour ne pas dénaturer la colorimétrie des sources SD et HD si votre diffuseur le supporte aussi.

IMG_3702
IMG_3703

On pourra choisir la langue principale de l’interface, mais aussi des menus, sous-titres et langues par défaut sur les Blu-ray et DVD.

IMG_3706

Si vous disposez d’un amplificateur qui prend en charge les DTS-HD et Dolby TrueHD, vous devrez indiquer « Pass-through » pour que les flux audio binaires soient décodés par l’ampli. Si votre ampli dispose d’une entrée HDMI, mais qu’il ne décode pas les formats audio HD, il faudra les décoder en LPCM multicanal, ce que le BD560 fait très bien. Si votre ampli ne dispose pas d’entrée HDMI, mais coaxial, vous pourrez envoyer le DTS et le Dolby via la sortie numérique. La seule alternative à ces choix sera une sortie analogique stéréo qui sera la solution de dernier recourt (pas d’optique ni de 7.1 analogique).

IMG_3707

Vous pourrez également faire les mises à jour du lecteur directement sur le réseau, ce que je vous conseille de faire avant toute utilisation. L’opération se fera simplement et rapidement. Cela envisage une certaine évolutivité du lecteur avec la correction de bugs, l’ajout de services en plus ou le support de nouveaux formats dans l’avenir…

IMG_3683

Lecture des DVD / Blu-ray

DSC01108

Pour ceux qui passeraient du lecteur DVD au Blu-ray, si la question qui vous taraude est de savoir s’il y a un réel gain de qualité avec ce lecteur Blu-ray, la réponse est un grand OUI tout de suite. On retrouvera la même qualité de traitement de l’image sur toute la gamme de lecteurs Blu-ray 2010 de LG, donc non vous ne perdrez pas en qualité sur cette entrée de gamme. Les prix des produits LG sont plutôt fixés en rapport avec les fonctionnalités.

La qualité offerte par le BD560 est donc très bonne et il sera très difficile de trouver mieux dans cette catégorie de prix. De plus, la sortie HDMI peut donc être paramétrée en YCbCr si votre diffuseur le permet pour respecter l’espace de couleur aussi bien celui du DVD (ITU-R BT.601) que celui du Blu-ray (ITU-R BT.709). Pour définir plus le caractère du traitement de l’image, je dirais que par défaut le processing applique un léger antibruit et offre une image lisse et « propre  » avec un gommage des imperfections de compression de l’image sur certains Blu-ray. Le petit défaut de cette qualité sera un petit manque de précision comparé à d’autres processeurs vidéo haut de gamme.

DSC01098

Cependant, des paramètres pour régler le post-traitement (comme l’accentuation des contours, détails, diminution ou accentuation du bruit) sont disponibles pour apporter plus de relief ou de lissage selon votre goût. Pour ma part, j’ai trouvé les réglages par défaut très bons. Je conseillerai de ne pas trop forcer sur les paramètres (+1/-1 devrait suffire), les changements sont assez agressifs. Il est aussi possible de régler la couleur, la luminosité et le contraste, mais là encore, je conseillerai de laisser par défaut et de le faire à partir de votre téléviseur. Des profils préparamétrés sont disponibles comme « Cinéma » et « Standard », ce dernier sera plus destiné à la lecture des reportages.

L’upscaling des DVD est pour sa part très réussi, je dirais même que j’ai rarement vu un aussi bon upscaling sur de l’entrée de gamme. C’est un des points forts du BD560. Le gain par rapport à la SD est tout à fait palpable et pas trop agressif. Comme sur le Blu-ray, l’upscaling HD offre une image douce et lisse qui aura l’avantage de gommer pas mal d’effets de blocs pixels (artefact) et d’escaliers (jaggies). Bien-sûr, comparés à de puissants processeurs vidéo comme l’Anchor Bay, que l’on trouve sur des produits haut de gamme, les plus exigeants relèveront un léger manque de relief et de piqué. Toutes fois, les accentuations trop agressives ont la fâcheuse tendance à donner trop d’artefacts sur les vidéos de mauvaise qualité. L’upscaling du BD560 a le net avantage d’offrir de bons résultats aussi bien avec du Divx, AVI ou MKV SD que sur du DVD ou vidéos 720p. Comme avec la lecture du Blu-ray, il sera possible de paramétrer la puissance du processing (bruit / accentuation / couleur / luminosité / contraste).

Les fonctionnalités sur la lecture

S’il est possible d’accéder au menu en Pop-up avec le Blu-ray pour faire des changements de sous-titres ou de pistes audio, le lecteur BD560 propose un menu « Infos Display » très intéressant. En effet, à partir de ce menu qui n’interrompt pas la lecture et qui s’affiche également en pop-up, il vous sera possible de faire tout changement de sous-titres, pistes audio, avoir des informations sur le film (Gracenote) et ceci même pendant la lecture de DVD.

DSC01109

Le BD560 est un lecteur Blu-ray BD Profile 2.0, le BD-Live est accessible, cela vous permet d’accéder à des bonus supplémentaires sur le réseau, mais nécessite l’ajout d’une clé USB avec un espace libre d’au moins 1 Go, ce qui n’est pas très contraignant.

Tous les formats audio HD sont pris en charge avec deux solutions, soit en Pass-through, soit un décodage LPCM multicanal comme nous venons de le voir sur le chapitre précédent. Malgré l’absence de sortie analogique 7.1, on pourra tout de même sortir en stéréo RCA, une sortie à utiliser en dernier recours, mais le downmix des pistes DTS et Dolby Digital en stéréo est disponible.

Lecture multimedia

IMG_3712

LG ne déroge pas à la réputation de ses produits, ce qui démarquera le BD560 de la concurrence, c’est nul doute les fonctionnalités qu’il offre avec en premier lieu, la lecture des médias via USB (clé ou disque dur/ Fat32 ou NTFS). La grande majorité de mes fichiers vidéo ont été lus sans problèmes, AVI, MKV, DivX SD et HD, TS, vidéo de caméscope.

La bonne surprise est sûrement la très bonne prise en charge des MKV même en 1080p et quelques soit le profil du H264 (les High Profils 4.1 et 5.1 sont lus sans problème). Comme avec la lecture des disques, la touche « Infos » vous permettra de voir les différentes pistes audio et de sous-titres d’un MKV et de les changer pendant la lecture. Par contre, les sous-titres ne sont pas lissés ni repositionnables et s’affichent sur un fond noir que je n’ai pas trop apprécié.

IMG_3714

Les quelques MKV encodés en VC-1 que j’avais n’ont pas été pris en charge, ni les WMV ce qui est un peu dommage, même si de nos jours pratiquement tout le monde  utilise le H264/x264 ou DivX voir XviD et très peu de VOD sont proposé en WMV ou VC1. Les formats audio HD dans le MKV comme le DTS-HD et le TrueHD non plus, mais cette fonction est tout de même assez rare, même sur les produits haut de gamme. Les images ISO de DVD ou BD ne sont pas prises en charge.

La qualité offerte par l’upscaling sur les fichiers SD ou 720p est très bonne, surtout sur les vidéos de mauvaise qualité, le gommage des Artefacts est particulièrement puissant, j’ai rarement vue mes pires vidéos sortir aussi proprement (contre une légère perte de finesse et de précision sur les vidéos 720p). Comme pour la lecture des disques, il sera possible d’appliquer un processing vidéo (accentuation des contours, bruit, luminosité, couleur et contraste).

IMG_3718
IMG_3717

La lecture des fichiers audio est par contre un peu plus limitée, seuls les formats « standard » et de qualité CD sont pris en charge, ce qui conviendra à la grande majorité des personnes. Cependant, les plus audiophiles regretteront l’absence de support du FLAC, APE ou WavPack, seuls les MP3, WMA et Wave sont lus si l’échantillonnage ne dépasse pas les 48 kHz, ce qui est suffisant pour profiter de la qualité des CD sans dégradation. Le Wave-DTS  n’est pas pris en charge.

On retrouve l’accès à la base de données Gracenote pour afficher les informations sur la lecture musicale en cours. Affichables, mais non téléchargeables, vous aurez accès aux titres, noms des musiciens, pochettes d’albums. Lorsque vous lisez un CD, et que le lecteur est connecté, l’accès à Gracenote se fait automatiquement. Vous pouvez également riper le CD automatiquement sur une clé ou disque dur via USB au format MP3 HD (lossless avec le CD). En fait, vous avez même le choix sur la qualité d’encodage des rips CD : 128 Kbit/s, 192 Kbit/s, 320 Kbit/s ou mode lossless (sans perte). Le MP3 HD est limité à de la qualité CD mais encode en lossless le 44.1 khz/16 bits.

Le Netcast

IMG_3711

Si le BD560 ne permet pas de lire les médias stockés sur votre PC via le réseau domestique (UPnP), il profite tout de même du Net Cast de LG puisqu’il est compatible DLNA. Le NetCast propose plusieurs services de VOD et widgets en fonction des modèles. Le BD560 offre l’accès à la VOD de CanalPlay (du Groupe Canal+) et à toutes les vidéos Youtube.

La VOD de CanalPlay propose plus de 8000 vidéos en streaming. Pour des raisons de bande passante et de confort de lecture, les vidéos sont limitées à de la qualité SD pour éviter les mises en mémoire tampon un peu pénibles, mais profite de l’upscaling 1080p. Comme le BD560 ne dispose pas de HDD, la VOD est seulement disponible en streaming. Vous avez 48 heures pour voir votre vidéo à volonté (24 heures pour les films adultes).

IMG_3692

L’accès à Youtube est très bien structuré. Vous pouvez avoir accès aux vidéos par catégorie comme « Les plus visionnées », « Les mieux notées », classées des plus récentes aux plus anciennes, etc. Il y a surtout un moteur de recherche parmi les vidéos avec un clavier virtuel qui fonctionne très bien. Tout y est clair est facile d’accès. Il sera même possible de faire des sauts pour avancer ou reculer dans les vidéos.

DSC01121
DSC01120

Conclusion

Lecteur Blu-ray BD560 de LG - le test en ligne ! » Haute Définition sur HDfever_1275917792859

Avec la lecture médias via USB et une très bonne prise en charge des MKV dans leur grande majorité, ainsi que les formats les plus courants, l’accès à Youtube et CanalPlay, la fonction d’enregistrement des CD en MP3 HD (lossless), une qualité de traitement de l’image HD qui se défend très bien et un upscaling 1080p largement au-dessus de la moyenne ainsi qu’un framerate automatique 24p/50Hz même en lecture multimédia.

Une interface fun est très simple d’utilisation, pas mal de petites fonctions intéressantes, une prise en charge totale des Blu-ray avec leur format audio HD et les fonctions BD-Live et surtout, le BD560 est disponible aux alentours de 150 euros. Alors bien-sûr, on pourra trouver mieux en terme de qualité de traitement de l’image haute définition sur du plus haut de gamme, mais pour ma part, j’ai été totalement séduit par ce rapport qualité/prix qui sera sans doute l’un des meilleurs du marché.

Même si on peut regretter quelques détails comme l’absence de prise en charge des formats audio HD et du VC-1 dans les MKV (le x264/H264 ne pose aucun problème), du FLAC et des ISO Blu-ray. Le BD560 fait déjà beaucoup pour son prix et je ne peux que le recommander à ceux qui voudraient passer à la haute définition sans trop débourser. Sa prise en charge multimédia est la plus évoluée que j’ai pu rencontrer sur les lecteurs Blu-ray, même haut de gamme (mise à part la Dune BD Prime 3.0). Pour faire mieux, il faudra se tourner vers des lecteurs multimédias. Pour son rapport qualité/prix excellent et ses capacités de lecture multimédias, je lui attribue une médaille d’argent.

Les points forts du BD560 :

1. Un super rapport qualité/fonctionnalités/prix
2. Un très bon upscaling 1080p
3. La lecture multimédia et du MKV en particulier
4. Un NetCast limité mais intéressant
5. Des petits plus très sympas : (Menu en pop-up, Gracenote, Rip des CD…)
6. L’autoframerate 24P/50Hz disponible aussi sur les fichiers vidéo (MKV HD pas ex)
7. Une possibilité de processing vidéo

Les points faibles du BD560 :

1. Pas de lecture du VC-1 en multimédia
2. Pas de prise en charge des formats audio HD en multimédia
3. Le tiroir un peu fragile
4. La télécommande non rétroéclairée
5. Pas de lecture en streaming sur le réseau personnel (UPnP)
6. Une prise en charge des fichier musicaux un peu limitée

A lire également : le test du lecteur Blu-ray BD390 sur le blog LG.

Source : HDfever.fr


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lg_blog_fr 3961 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte