Magazine Football

Gourcuff, fils de putain (de coach) ?

Publié le 07 juin 2010 par Foothese

Gourcuff, fils de putain (de coach) ?

Yoann Gourcuff est au coeur d’une rumeur importante pour la composition de notre équipe vendredi et l’ambiance de l’équipe de France : les cadres sont fatigués de le voir sur le terrain. Jalousie ou vrai problème de fond (ou connerie parce que sur le coup l’Equipe n’étaye rien) ? Il reste 3 jours pour régler le différent.

Gallas, Henry, Anelka, Ribéry, Malouda seraient des cadres pas très contents de la présence de Yoann Gourcuf dans l’entrejeu français. Abou Diaby aurait leurs suffrages pour commencer contre l’Uruguay. Pourquoi tant de haine ?

D’abord parce que l’ancien du Milan AC est nul depuis…presque toujours en sélection. Il compte aujourd’hui une petite vingtaine de matchs et sans tomber dans une comparaison dénuée de sens avec Zidane, il a fait deux matchs de bons niveau. Il y a deux ans déjà. Oui, contre la Serbie et en Roumanie, il a marqué des points mais il peine depuis à s’imposer et ne montre rien d’un meneur de jeu d’une sélection normalement majeure. Il a touché le fond contre l’Eire en novembre puis contre l’Espagne dans un match où lui même a reconnu ne pas soutenir la comparaison avec nos brillants voisins espagnols. Meilleur français avec Ribéry contre le Costa Rica, plus rien n’est désormais pardonné à Gourcuff, vraiment fils de coach.

Un futur entraîneur

Papa Christian, papa Laurent et aujourd’hui papa Raymond…mais pourquoi plaît-il autant àses entraîneurs ? D’abord parce qu’il comprend le jeu. C’est très agréable pour un coach de pouvoir discuter tactique avec un joueur. C’est finalement assez rare et ce n’est pas du tout relatif au talent. ZZ n’avait pas ce privilège en 98, Deschamps et Blanc, oui. Gourcuff a toujours le mot juste, l’analyse fine, c’est aussi ce qui a fait de lui une coqueluche de la presse qui forcément préfère entendre les phrases construites du breton plutôt que Ribéry ou Abidal.

Au delà de sa fine analyse des évènements, Gourcuff a t-il sa place dans le rôle le plus déterminant de notre équipe avec Malouda ? Il avait franchement le feu aux fesses avant le match contre le Costa Rica mais il a fait ce qu’il fallait pour garder une petite marge sur Diaby. Cette avance n’existe plus aujourd’hui. Et pourtant, il semble quasiment certain que le bordelais commencera le match contre l’Uruguay vendredi. Domenech aime son jeu, sa disponibilité mais n’est pas prêt à aller au clash avec ses cadres pour Gourcuff. La preuve : il n’impose pas Yoyo pour tirer les CPA pourtant son grand atout.

Nasri et Benzema sont absents pour ne pas avoir su composer avec les cadres. Gourcuff va devoir s’y mettre et quitter ses copains Lloris et Toulalan pour aller découvir les Ulis et Trappes. Le rôle de meneur de jeu est à ce prix. C’est aussi ça, être 10.

Lech Makaay


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Foothese 1280 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines