Magazine Brico

Des modèles de ville intelligents révolutionnent la 3D

Par Marc Chartier

Illustration extraite de www.3dgeo.de

Des informaticiens de l'Université Technique de Berlin ont développé des "modèles sémantiques" pour l'urbanisme et le management des risques. Que ce soit dans le cas d'une attaque terroriste, d'une explosion de gaz ou d'une catastrophe naturelle, il faut un bon système de gestion des situations de crise pour réagir vite face aux événements imprévus.
Prof. Dr. Thomas Kolbe, géophysicien et informaticien de l'Institut de géodésie et d'informatique pour la géologie de l'Université Technique de Berlin, s'est servi de la ville de New York pour construire son modèle. Son modèle de ville intelligent permet de simuler des situations de crise. Par rapport aux modèles existants, celui-ci a l'avantage de donner davantage d'informations sur l'image 3D observée : vue intérieure de bâtiments, matériaux de construction...Il fait partie des modèles appelés "modèles sémantiques de ville en 3D" : les parties invisibles sont représentées. C'est pourquoi les modèles doivent être élaborés en étroite collaboration avec l'office de géodésie et l'office du cadastre.
Les investissements sont importants dans la phase d'élaboration du modèle et une mise à jour régulière est ensuite nécessaire (par exemple en cas de changement de circulation ou d'introduction de nouveaux équipements).
Prof. Dr. Thomas Kolbe et ses collègues de l'Université de Bonn ont construit des banques de données 3D pour les villes. Elles permettront à la police et aux pompiers de tester leur temps d'intervention en temps réel, mais ce modèle fournit aussi le chemin d'accès le plus rapide ou l'accès aux bâtiments en feu dans le cas d'un incendie.
En fonction de l'application, il existe quatre niveaux de détails : le niveau 1 esquisse la cible dans les grandes lignes ; le niveau 2 donne un aperçu des grandes structures (par exemple les toits) ; le niveau 3 détaille les structures plus petites (escalier d'extérieur, cheminée, corniche). Le quatrième niveau doit permettre de connaître les détails de construction intérieurs. Il permet dans le cas d'un effondrement de bâtiment le calcul des chemins de fuite et cavités éventuelles.
L'équipe allemande "Special interest group 3D", dirigée par Thomas Kolbe, regroupe chercheurs, industriels et administratifs : ils développent ensemble un standard de modèle de villes 3D du nom de CityGML, sur lequel s'aligneront les différents modèles de villes du monde entier dans l'avenir.

Source : http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/51857.htm


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Marc Chartier 397 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte