Magazine Santé

La rétine au « Centre de la vision »

Publié le 08 juin 2010 par Loreline123

http://storage.canalblog.com/38/43/693505/53932235.jpg

La rétine est notre logiciel biologique « capteur d’images » (sous forme de signaux lumineux). Elle les transforme en impulsions électriques qui seront transmises et analysées au niveau cerveau. (Voir ici, ici, ici, ici, ici, ici et le mécanisme à la base de la vision). On imagine aisément dès lors que si la rétine est abîmée, soit naturellement par le vieillissement, soit à cause d’une maladie (DMLA, dégénérescence liée à l’âge ou rétinite pigmentaire), on voit mal, les champs sont troubles, flous et on assiste parfois carrément à une perte totale de la vision. D'où l'idée d'implanter une prothèse rétinienne électronique afin de redonner une perception des ombres et de la lumière à ceux qui ont conservé un nerf optique intact mais dont la rétine est lésée. (Autres articles ici et là)

Ouvert depuis 2004, le centre d'investigation clinique (CIC) des Quinze-Vingts est issu d'une convention entre l'hôpital et l'Inserm. Il constitue le volet clinique de l'Institut de la vision (ici et là). C'est là que se fait le lien entre la recherche et les besoins des médecins pour soigner les patients, à travers des allers-retours où sont validées des hypothèses sur les causes d'une maladie et des idées pour la traiter. Mais c'est aussi là que certaines découvertes de recherche fondamentale trouvent leur application et que certains dispositifs médicaux sont testés, comme la fameuse rétine artificielle.

En 2007 déjà, grâce aux neurosciences, on imaginait des techniques étonnantes de réparation de l’être humain et la possibilité de rendre la vue grâce à des rétines artificielles. Reconnue au niveau international, l'équipe du Professeur José Sahel (Interview ici), directeur d'une unité Inserm, professeur à Paris et à Londres, s'apprêtait en 2008, à démarrer deux essais pour tester deux prothèses différentes au sein du premier Institut de la vision, qui vient d'ouvrir à l'hôpital des Quinze-Vingts, à Paris. Objectif : offrir une vision utile à des personnes malvoyantes ou devenues aveugles. (Excellent article de la fondation Voir et Entendre ici, qui récapitule l'historique des recherches, jusqu'à 2008)

Mais à présent où en est-on ? Une vingtaine d'essais cliniques sont actuellement en cours, pouvant réunir entre quelques dizaines et quelques centaines de malades. Avec le travail commun de 5 laboratoires, une rétine artificielle de troisième génération donne de très bons espoirs aux chercheurs et donne espoir à ces personnes devenues aveugles de revoir à nouveau. Un prototype déjà implanté chez une douzaine de cobayes avait donné de très bons résultats, mais à une résolution visuelle très basse avec un capteur de 3×3 point permettant simplement de distinguer de grosses formes très contrastées pour prouver la viabilité du concept. Si les fonds de recherche du consortium de chercheurs sont maintenus par le département de l’énergie américain, ils ont bon espoir de perfectionner cette rétine artificielle et lui donner une résolution proche de la norme VGA soit 640×480 point d’ici 10 ans.

Pour aller plus loin : Sources ici, ici, ici, ici, ici, ici et là + La_Vision + Figaro_protheses_retines + Articles sur la rétine artificielle ici, ici, ici, ici et . Perception ici. « Des laboratoires à la disposition des industriels pour tester des produits et des services » là + Clinique de la vision ici + Centre d’Investigation Clinique des Quinze-Vingts ici et , coordonnées ici. le_mecanisme_de_la_vision + Quizz pour tester vos connaissances en vision là. Avancees_recentes_retine_artificielle + retine_artificielle. Informations sur la DMLA ici, ici, ici, ici, ici, ici et . Informations sur la rétinite pigmentaire ici, ici, ici, ici, ici et là + RetinitePigmentaire.

Coupe transversale de rétine :

r_tine


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Loreline123 693 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte