Magazine Beaux Arts

10 Things I Have Learned - The Secret of Art

Publié le 31 mai 2010 par Jean-Gérard Anfossi @ReproTableauxFR

Ilovenewyork Voici les enseignements que nous prodiguent le fameux Milton Glaser, que je ne connaissais pas jusqu'à ce que je lise cet article (www.artprintissues.com/2008/02/milton-glaser-.html). C'est un artiste-graphiste, notamment connu pour son célébrissime logo "I Love New York". Voir une mini-bio de ce gars : http://graphe-in.blogspot.com/2009/08/milton-glaser.html

Il explique les 10 enseignements qu'il a appris au long de sa carrière, un mélange d'enseignements artistiques mais surtout d'un art de vivre.

1- Vous pouvez seulement travailler pour les gens que vous appréciez ;

Cet enseignement est un peu contradictoire avec la contrainte de professionnalisme qui vous amène à travailler pour quiconque passe commande. Toutefois, l'expérience de Milton Glaser lui a appris que ses plus belles réalisations ont été faites lorsque le contact avec le client était bon et plein d'affection.

2- Si vous avez la possibilité, ne prenez pas de job en parallèle et consacrez-vous entièrement à votre art ;

Je n'ai pas très bien compris ce que pense Milton car il s'exprime en paraboles. Ce que je retiens, c'est que si vous consacrez votre vie à un travail, un beau jour, il disparaîtra ou on vous le prendra. Si en revanche vous consacrez votre vie à votre art, votre passion demeurera éternellement.

3- Certaines personnes sont toxiques. Les éviter à tout prix ;

Ceci est un sous-point du point n°1. Il est inutile de passer du temps avec une personne qui vous est toxiques. Comment reconnaître si quelqu'un est toxique ? Après avoir passer du temps avec quelqu'un, quelque soit l'occasion, vous serez, soit fatigué, soit émoustillé. Dans le premier cas, la personne vous est toxique. Evitez-la !

4- Le professionnalisme ne suffit pas / le bon est l'ennemi du meilleur ;

Ce que Milton Glaser a appris est que bien souvent, être professionnel signifie limiter les risques. Un professionnel (par exemple un chirurgien ou un mécanicien) ne s'engagera pas dans une improvisation pour réparer un problème auquel il est confronté. Pour les créatifs, il en va tout autrement. Si un artiste se borne à refaire ce qu'il sait faire, il devient ennuyant. La particularité de l'art est qu'on est amené à constamment transgresser. Pour cette raison, le professionnalisme n'est pas l'objectif de l'artiste.

5- Less is more ;

"Less is more" est une expression américaine qu'on pourrait traduire par l'apologie de la simplicité, comme si "faire simple signifie faire plus". Cet adage couramment utilisé dans la jeunesse de Milton Glaser se révèle complètement inadapté au domaine de l'art. Pour s'en convaincre, on n'a qu'à regarder la complexité et la beauté des tapis persans ou de l'architecture de Gaudi.

6- Se méfier du style ;

Il est inutile de se cantonner à un style tout le long de sa carrière. Ce n'est pas l'élément clé de son identité artistique (voir l'exemple de Picasso). Votre style peut évoluer avec les années. Dans le monde du design, les évolutions sont évidentes et l'on ne peut éternellement vouloir maintenir un style au risque de devenir rapidement démodé. Il convient d'évoluer sans toutefois modifier sa sensibilité ou son intégrité.

7- Comment vous vivez change votre cerveau.

Milton Glaser suggère à chacun de dessiner car, comme c'est scientifiquement prouvé, en s'appliquant au dessin, on développe des facultés de notre cerveau et la capacité à regarder son environnement. Donc, cet exercice intellectuel, participe à un perfectionnement de son travail.

8- Le doute est mieux que la certitude.

Milton Glaser estime que les personnes qui ont la certitude de la qualité de leur travail artistique le dérange. Le doute et le questionnement semble plus approprié à l'état d'esprit d'un artiste car cela permet d'être ouvert à de nouvelles expériences.

9- A propos du vieillissement.

La leçon n°1 d'un livre offert à Milton Glaser sur le thème "Vieillir avec élégance" est la suivante: "vieillir importe peu". S'en convaincre semblerait permette de prolonger sa vie d'une dizaine d'années.

10- Dire la vérité.

Ca semble une évidence, mais bon, Milton Glaser la rappelle.

A priori, je pensais que cet article pouvait intéresser les artistes contemporains et puis la traduction a été un bon exercice pour moi :-) Maintenant que je l'ai lu, je ne suis plus aussi certain de l'intérêt de cet article, si ce n'est vous faire découvrir Milton Glaser.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jean-Gérard Anfossi 624 partages Voir son profil
Voir son blog

Dossier Paperblog

Magazine