Magazine

Le cas Béart par Orange Mécanique

Publié le 08 juin 2010 par Orange Mecanique & Lady Penelope
Le cas Béart par Orange Mécanique
Emmanuelle plus précisément. Voici un prénom qui évoque tellement, et associé à Béart j’en suis sûre réjouit par avance certains, mais agace aussi d’autres… J’en connais des hommes qui fondent devant ses yeux et pas que… et j’en connais aussi certaines qui ne supportent plus sa minauderie permanente.Je ne sais où me situer, ni concernant sa beauté, ni concernant son attitude.Je lui concède assurément son talent de comédienne et sa filmographie. Pour moi elle évoque tant de souvenirs cinématographiques. Dont deux films qui me bouleversent à chaque fois. Manon des sources, et Nelly et Mr Arnaud. En effet elle reste à jamais la Manon qui brisa le cœur d’Ugolin, et surtout, la Nelly du très regretté Michel Serrault.Elle avait remplacé grâce à ce rôle et à celui d’Un Cœur en hiver l’absence de Romy Schneider dans l’œuvre de Claude Sautet, en partie tout au moins.Par ailleurs, ce ne fut pas le seul grand réalisateur à utiliser sa beauté et sa sensualité exacerbée. De Rivette à Téchiné, de Chabrol à Ozon en passant par Wargnier.
Le cas Béart par Orange Mécanique
Le cas Béart par Orange MécaniqueClaude Chabrol disait d’elle après le tournage de L’Enfer, une phrase qui m’amuse beaucoup, (que l’on pardonne bien entendu à ce Monsieur) : « Elle a un visage d’ange, sur un corps de pute ». Quelque chose comme ça...Justement, il y a d'un côté la muse de ces grands metteurs en scène  et le souvenir de ce visage d’ange. Et de l’autre,  il y a celle qui en fait 3 tonnes pour chaque réponse donnée en interview. Voulant paraître absolument mystérieuse et naturelle.. Alors que je ressens une sophistication évidente, et une préoccupation permanente de son physique. Et depuis malheureusement, belle des champs a changé, son visage a été modifié par la chirurgie esthétique...
Le cas Béart par Orange Mécanique
Voici un exemple de "trucage" dans ses propos : Les sublimes photos publiées dans Elle, complètement nue, correspondent à un des plus gros succès du magazine, grâce à Emmanuelle sur la couverture de dos en tenue d’Eve. Elle est magnifique, la série est réussie. Point barre. Mais elle avait besoin de nous raconter qu’elle a été pratiquement prise à son insu… "A l’insu de son plein gré" en quelques sortes ? Mouhai…Une humilité à laquelle je ne crois pas. Je crois pourtant en la sincérité de ses engagements humanitaires et je l'admire. Mais le mélange d'empathie et de narcissisme qui existe bien entendu chez beaucoup d'êtres humains sonne de plus en plus faux chez elle. Ou lasse à la longue au choix. Incohérente elle est.
Pour les fans inconditionnels, elle est à l'affiche en ce moment de Ca commence par la fin, un film réalisé par son compagnon Michael Cohen. Je n'irai pas car je ne sais à quoi m'attendre. La mise en scène de sa passion amoureuse ? Où elle aurait l'occasion d'en faire une tonne de plus ?
Le cas Béart par Orange Mécanique

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :