Magazine

Disney & porn

Publié le 08 juin 2010 par Acrossthedays @AcrossTheDays
DISNEY & PORN
« Il est où mon putain de prince charmant ? » « Elle est où ma **** insatisfaite ? »

 

Dans l’imaginaire collectif, on sait tous que c’est Disney qui nous aura mis des bâtons dans les roues de nos vies amoureuses depuis 1937, date à laquelle Blanche Neige et les sept nains fut projeté en salle. En instituant à plein de gamins illettrés rivés sur leurs écrans de cinéma que le prince charmant existait, Disney aura participé à la création d’une mythologie proprement idiote basée sur la quête du mec charmant. Pas celui qui prend ton 06 et qui te déclare, le visage enflammé, que ton papa a mis « tout l’océan dans les yeux. Ou la mer, chai plus ».

Non. On parle du mec qui vient te sauver des griffes d’une pauvre sorcière au visage de serpent essayant de te refourguer une banale reinette qui n’aurait pas fait de mal à une mouche, celui qui ne te prend pas pour la troisième roue du carrosse, celui qui est une bête pas si méchante que ça, etc. Tout ça pour nous donner une génération de filles désespérant de tomber sur des mecs et pas des princes, et une génération de mecs essayant de tomber sur des vraies femmes ouvertes à la sexualité et pas des idiotes rêveuses accrochées à leurs contes. Pour résumer, Disney aura planté les graines de tous les films romantiques  existant depuis la nuit des temps ayant pour fond de commerce que les filles et les garçons ne se comprennent pas. Et le happy end est là pour rassurer tout le monde. Pour ce qui est du porno, lui,  il aura eu quelques autres conséquences néfastes sur les mecs, ces derniers sentant parfois que toute fille leur est accessible, toute filles répondra à leurs désirs qu’ils auront vu en HD sur le net. À eux deux, ils auront bien foutu la merde. À suivre sur Across The Days.

Georges


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Acrossthedays 8489 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte