Magazine Société

Vérité au-delà du Rhin, erreur en-deçà

Publié le 08 juin 2010 par Lecriducontribuable

La chancelière fédérale allemande, Angela Merkel, a décidé un plan d’économies de 80 milliards d’euros pour ramener Berlin dans les critères de convergence du Traité de Maastricht : notamment, un déficit annuel inférieur à 3 % du produit intérieur brut (PIB).

Ce plan de 80 milliards court jusqu’en 2014. En 2011, l’État fédéral allemand économisera 11,2 milliards, avant de monter en puissance chaque année. Sont concernées les aides sociales et les allocations chômage, ainsi que le nombre de postes de fonctionnaires…

Certes, de nouvelles taxes ont également été introduites, notamment sur la production d’électricité (2,3 milliards d’euros) et les voyages en avion, mais le gouvernement fédéral allemand a montré que pour lui, réduire les déficits commence d’abord par réduire les dépenses publiques.

À titre de comparaison, lorsque le gouvernement français prétend réduire les dépenses de l’État, il « rabote » les niches fiscales, c’est-à-dire qu’il augmente les impôts.

Vérité au-delà du Rhin, erreur en-deçà ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lecriducontribuable 47178 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine