Magazine

Passionnément Liberty City

Publié le 08 juin 2010 par Poisseman @Poisseman
Passionnément Liberty City
Un peu particulier mon coup de coeur du jour, car c'est à une surface de jeux qu'il est attribué: la ville de Liberty City, adaptation vidéoludique de New York City dans la série de jeux Grand Theft Auto. N'ayant joué qu'aux GTA s'y déroulant, je ne traite donc pas de la série mais bien de cette ville qui a vu vadrouiller bien du monde pendant de très longues heures.
Passionnément Liberty City
Ville américaine pure souche, Liberty City n'est cependant pas identique à chaque fois et pourtant réussit à garder une identité bien à elle. Même si elle diffère entre deux jeux, elle conserve une esthétique identifiable avec son centre-ville blindé de gratte-ciel, ses quartiers populaires de l'autre côté du pont, ses docks et son aéroport, son métro, son bord de mer... ainsi que son temps assez pourri avec ces satanés nuages et autres tempêtes; on n'est pas dans le sud et on l'apprend rapidement. Son histoire est d'ailleurs fort bien relatée sur l'une des chaines de télévision du quatrième épisode! Quant aux personnages que l'on y incarne, ils découvrent cette ville tout en vivant leurs différentes aventures: jamais entièrement disponible au début d'un jeu, c'est au fil de l'histoire que les quartiers se déverrouillent pour un plaisir toujours renouvelé.
Passionnément Liberty City
Dans le premier GTA, Liberty City est la première des trois villes qui composent l'aventure. Notre personnage doit y faire ses preuves dans le grand banditisme afin d'être respecté par le milieu. Jouer dans la peau d'un méchant, voilà qui était nouveau et qui a contribué au succès du jeu, et cette recette est toujours d'actualité même si aujourd'hui, c'est avec un background détaillé et un héros très travaillé que l'on évolue.
Passionnément Liberty City
Dans GTA 3, le héros (qui n'a toujours pas de nom) s'évade d'un fourgon pénitencier et sa retrouve sans le sou seul en ville. Et ne trouve pas d'autre solution que de s'associer à des mafieux pour se refaire une santé. La ville, ici composée de trois quartiers - Portland, Staunton et Shoreside Vale - est reprise à l'identique dans Liberty City Stories, histoire parallèle narrant les aventures de Tony Cipriani, personnage secondaire de GTA 3, ainsi que dans une version "2D vue du dessus" dans GTA Advance où l'on incarne un autre gars du nom de Mike, lui aussi fauché et en quête de réussite.
Passionnément Liberty City
La ville que l'on parcoure dans GTA 4 est tellement grande qu'il faut passer bien des heures avant de s'y repérer, reproduction parfaite de la grosse pomme. Les quartiers se nomment ici Broker, Dukes, Algonquin, Bohan et Alderney, ainsi que Liberty Island et sa statue de l'Hilarité. Niko Bellic est le premier perso que l'on incarne dans la cité, immigré serbe arrivé clandestinement au pays de la liberté qui va vite déchanter et faire la différence entre ce qu'on lui avait promis et la réalité. A partir de ce jeu, les activités annexes sont nombreuses et nous permettent de mettre le scénario de côté et de nous amuser avec des courses de voitures, parties de bowling, dîners avec des amis, ballades en bateau ou hélico, assister à des spectacles... La ville devient le véritable héros du jeu, et des histoires bien opposées peuvent s'y dérouler conjointement: The Lost and damned nous propose de vivre aux côtés d'un gang de motards, The ballad of Gay Tony nous met dans la peau du garde du corps d'un proprio de nightclubs, Chinatown wars dans celle du neveu du patron des triades locales, fraîchement débarqué lui aussi. A chaque fois en terrain connu mais avec une ambiance distincte, cette version de la ville peut encore voir (je l'espère) de nombreux héros y mettre le pied.
Passionnément Liberty City
Voilà, ce fut avec grand plaisir que je vous ai présenté Liberty City, où j'ai passé déjà plus de 150h de ma vie - et c'est loin d'être fini.
Passionnément Liberty City
Bonus: Rockstar met en téléchargement gratuit les 2 premiers épisodes de la série en version PC ici.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Poisseman 322 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte