Magazine Poésie

Poeme de Reptile : Aux pieds de nos geants

Par Illusionperdu @IllusionPerdu

Colonnes silencieuses de la vie

Vous nous regardez, centenaires gardiens

Vos bras se sont crispés les premiers

Pour nous porter dans les siècles

Et aujourd'hui, nous vous brûlons

Vous que nos sages priaient

Vous qui portiez les messages

De nos dieux incertains

Parures d'une planète douce

Vous l'avez pour nous tous

Couverte de l'azur amour,

Et de mousseline blanche

Les amoureux éperdus, y gravaient leurs coeurs

Aujourd'hui, vos enfants sont brulés

Et malgré vos silencieux combats

Perdus entre deux bétonneuses...

Nous vous tuons, enfants prodigues,

Dans vos empires pacifiques

Où même certains de nos frères

Vous respectent encore,...

J'aimerai, vous porter sur mon coeur

Afin, que vos racines puissent

vivre de mon sang

Et que vos règnes reviennent


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Illusionperdu 3193 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines