Magazine Poésie

Poeme de Reptile : Planete terre,

Par Illusionperdu @IllusionPerdu

Qui silencieuse et passionnée rêve,

Dans le vide de l'espace

Elle voudrait porter son amour,

Au delà des étoiles,

Vers un dieu inconnu,

Amant de la vie

Qui l'attend, patient

En lui envoyant ses avances

En caresses lumineuses

Tu te voiles de gazes blanches,

Sur des rêves de neige pure

Où scintilles tes étoiles de vie

Dans tes écritures,

Volent les oiseaux du paradis,

Lettres fines et fragiles.

Et dans tes passions

Chantent les éclairs de ton coeur

Comme jamais n'entendront

Nos amants et nos déesses

Le ciel s'éveillait sur les chants lumineux

Qui en ondes dorées

Coloraient les nuages lourds de passions

Dans les cieux, les dieux se cachaient

Fermant les yeux étoilés

De leurs coeurs protégés

Sur les lacs de l'aube

Vastes eaux silencieuses

Qui s'étendaient dans les terres bruyantes

Les être vivants repeuplaient

Les vides et cauchemards de la nuit

O Aube, n'éteint jamais ta passion


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Illusionperdu 3193 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines