Magazine Société

Lobbyisme et prières musulmanes dans les rues

Publié le 08 juin 2010 par Fromdawu

Lobbyisme et prières musulmanes dans les ruesLu sur le Salon Beige:

Maxime Lépante, de Riposte Laïque, est interrogé dans Minute. Extraits à propos des rues de Paris bouchées le vendredi en raison de la prière musulmane :

" ces prières dans la rue confirment que les musulmans manquent de mosquées en France...

Sauf que si on regarde les chiffres, c'est faux. Il y a plus de 2500 mosquées en France, et 800 autres sont en construction ou en projet! Cela fait déjà beaucoup. Or il se trouve aussi que, selon nos informations, un certain nombre de ces mosquées sont plus vides que pleines, y compris le vendredi!

Vous en êtes sûr?

Absolument. Et cela s'explique très bien. Le but n'est pas tant de bâtir des mosquées proportionnées pour accueillir des fidèles que de procéder à l'islamisation architecturale de la France. A Barbès, il y a déjà trois mosquées: rue Myrha, rue Polonceau et rue Léon avec une secte intégriste musulmane, la secte Abash. Les deux premières sont pleines lors de la prière du vendredi et donc les musulmans débordent sur les rues adjacentes. Mais lors de mes nombreuses enquêtes sur place, j'ai pu constater avant le début de la prière l'arrivée de véhicules immatriculés 78, 92, 93 (dans les Yvelines, dans les Hauts-de- Seine et en Seine-Saint-Denis) dont sortent des musulmans, arabes ou noirs, revêtus de kamis, cette djellaba portée par les intégristes musulmans. J'en ai suivi certains après la prière et j'ai constaté qu'ils allaient gare du Nord, à 15 minutes à pied, et prenaient un train de banlieue. J'en déduis donc qu'ils viennent là pour occuper la rue, pour faire une démonstration de force.

J'ai constaté le même phénomène, de façon encore plus frappante, à Montreuil, près de la place du marché de La- Croix-de-Chavaux. J'ai vu plusieurs centaines de musulmans sortir de la bouche du métro, aller prier dans la mosquée de la rue Edouard-Vaillant et sur les trottoirs, puis se précipiter pour reprendre le métro pour regagner leur domicile, très loin de là...

A vous entendre, il y a une volonté politique de leur part d'investir massivement les rues parisiennes?

Oui, à Paris et partout en France. Cela relève de la tactique qu'ils ont adoptée et qui est très simple: ils testent nos résistances. C'est exactement la même chose avec la burqa - de plus en plus de musulmanes sortent ou conduisent en burqa pour tester nos limites - ou avec le halal: ils commencent par demander à pouvoir manger halal puis exigent ensuite que leur nourriture ne soit pas polluée par la promiscuité avec des produits " non halal " et, s'il n'y a pas de résistance, finissent pas obtenir que l'établissement soit entièrement halal. C'est ce qui s'est passé avec Quick, qui a concédé, sous la pression, de vendre uniquement des produits à base de viande halal dans sept ou huit de ses établissements. En plus, à Barbès, ils diffusent l'appel à la prière en arabe par des haut-parleurs, grignotant ainsi le territoire de façon auditive. Puisqu'on les laisse faire à Barbès, ils auront beau jeu de réclamer, demain, que les minarets qu'ils ont érigés ne servent pas seulement à décorer leurs édifices... et nos paysages. Chaque fois qu'ils rencontrent un obstacle dans une direction donnée, ils essaient de grignoter dans un autre domaine: salle de prière dans les entreprises, enseignantes voilées, fonctionnaires voilées, piscines réservées aux musulmanes, etc. "


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fromdawu 65 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine