Magazine Marketing & Publicité

Leo Burnett, HumanKind et le Non-Profit

Publié le 10 juin 2010 par Jedblogk

Les agences de communication possèdent pour la plupart une philosophie corporate, entre le manifeste et la profession de foi.

Certains vous parleront de disruption, d'autres d'expérience, néanmoins, la prise de conscience et l'application quotidienne de ces philosophies sont un véritable challenge.
Exemple de Leo Burnett avec sa théorie HumanKind. L'approche HumanKind se centralise la création des idées autour des personnes: le principe étant de partir d'une observation, puis d'élaborer l'idée qui permettra l'évolution du comportement humain. Le cas le plus frappant reste évidemment la campagne Earth Hour, conçue par Leo Burnett Sydney, qui dès la première édition en 2007 avait convaincu plus de 2 millions de personnes d'éteindre les lumieres.
Deux récentes campagnes reflètent aussi le concept de HumanKind, à l'image de la campagne 1 botella 1 mensaje pour la Fundacion Altius par Leo Burnett Madrid.
Leo Burnett, HumanKind et le Non-Profit
La premiere réalisation nous vient de l'agence de Lisbonne. Dans une logique de campagne non-profit, Lidl et l'organisation portugaise Vida ont élaboré fin 2009 le projet Viva. L'objectif était ainsi de contribuer au développement d'une région de Guinée Bissau (ancienne colonie portugaise) en multipliant les points d'apports en eau potable: dans ce pays, il faut parfois parcourir une quarantaine de kilomètres afin de s'approvisionner. C'est donc à partir de ce constat que "The Marathon for Water" fut organisé. La campagne de fundraising dans les enseignes Lidl a ainsi contribué à reduire les distances entre les hommes et l eau, par la création de 10 nouveaux puits.



Le second projet HumanKind vient tout juste de recevoir le Grand Prix des Effie awards. Dans le cadre d'un projet institutionnel pour les Detroit Public Schools, l'objectif était de promouvoir les futurs opportunités offertes aux élèves, afin d'augmenter le nombre d'inscriptions.

Leo Burnett, HumanKind et le Non-ProfitUn projet assez ambitieux, puisque la survie financière de ces institutions en dépendait, dans une ville déjà meurtrie par le déclin de l'industrie automobile.



Par l'intermédiaire d'une opération d'ambient marketing et de PR, Leo Burnett Detroit a pu ainsi maximiser le ROI de son client, en obtenant plus d'1.5 million de $ de couverture média, mais surtout en contribuant à une augmentation des inscriptions scolaires. Deux campagnes dont la finalité est similaire: améliorer la qualité de vie des personnes, à une échelle locale. Etant moi-même au sein d'une agence Leo Burnett, utiliser les compétences en communication pour aider "son prochain" (associations, commerçants...) apparaît comme une mission, tant pour être au plus près des besoins du public que de promouvoir son expertise.Sources: Effie, Adfreak, ScaryIdeas

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jedblogk 1433 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte