Magazine

Assez d’espace

Publié le 23 février 2010 par Kristff

Assez d’espace

Vampire Weekend - I Think Ur A Contra

Télécharger fichier audio (i_think_ur_a_contra.mp3)

L’art de la coda est un exercice difficile, bien souvent oublié, ou alors trop peu travaillé dans le cadre d’un album contemporain. D’ailleurs, on ne l’appelle pas coda, mais plutôt « conclusion », ou même « clôture ». Cependant, d’aucune n’intègre cette notion englobante d’album comme œuvre unique, complète et cohésive. Ni trop grandiloquente, ni bâclée, elle nécessite d’être nuancée et synthétique, entraînante et mesurée ; la coda est ainsi une recherche de stabilité, combinaison substantielle entre l’œuvre en elle-même et la perspective qu’elle établit de par sa nature.

En cela, I Think Ur A Contra (malgré cette abominable abréviation) est une parfaite illustration d’une coda maîtrisée, réfléchie de manière globalisante, sensibilisant l’auditeur à l’univers distillé tout au long de Contra. Magnifique finition, toute en retenue et en insidieux non-dits, I Think Ur A Contra se joue de ses propres influences, les laissant flotter, les laissant se diluer tandis que la voix d’Ezra Koenig se ballade et s’installe, au gré des accompagnements en filigrane apposés à cette mélodie en deux temps, délicate et romantique.

Par cette ode faunique, Vampire Weekend compose un dénouement tendre, un épilogue parfait, laissant assez d’espace pour que s’infiltrent en son sein, le doute et l’espoir.

Classé dans : indie pop


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Kristff 14 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog