Magazine Culture

Trad' en trois actes

Publié le 21 septembre 2009 par Guillaumito @guillaumito
ACTE I : innocence
Il y a quelques temps, suite à une idée de Romanito, je m'étais lancé dans l'écriture d'une extension MediaWiki pour gérer des traductions. Le principe était simple, les chaînes à traduire et les traductions étaient stockées dans des pages wiki, l'extension ne fournissant qu'une manière simplifiée d'éditer les pages. Les traductions pouvaient ensuite être récupérée par un script Python pour être incluse dans le logiciel à traduire. Le système était simpl(ist)e, fonctionnel et je l'ai d'ailleurs mis en production et testé sur le wiki de Yabause.
Cette partie de l'histoire s'achève là, ou presque... je me suis ensuite rendu compte que pour pouvoir traduire le port Windows de Yabause, il me faudrait des outils qui n'existaient pas encore et je me suis alors lancé dans leur développement. Et je n'ai pas fini.
ACTE II : révélation
Une bonne partie de mon temps de travail est consacrée au développement d'Okawix, un navigateur hors-ligne pour les contenus de Wikipédia. Un des points fort du logiciel est qu'il permet de récupérer facilement le contenu de tous les wikis géré par la fondation (oui, même Wikipédia en normand, dé diou). Pour faire bonne mesure, il fallait pouvoir proposer aux utilisateurs une traduction de l'interface dans un maximum de langues.
Tout ceci nous a amené à découvrir un projet absolument fabuleux: translatewiki.net (TWN). En gros, l'idée est la même : amener des gens à traduire en passant par une extension de MediaWiki ; par contre, le projet est beaucoup plus avancé : l'extension est stable, gère plusieurs projets, plusieurs formats de fichier et les contributeurs sont nombreux.
Après avoir fourni un patch pour le support des DTD, Okawix est venu s'ajouter à la liste des projets gérés par TWN. Et la, je dois dire que j'ai été impressioné par la vitesse à laquelle le logiciel a été traduit dans des langues plus ou moins exotiques. De plus, TWN est configuré pour accéder directement à notre dépôt : en lecture, pour récupérer les nouvelles chaînes à traduire, et en écriture, pour nous envoyer les traductions. Un vrai bonheur.
ACTE III : tentation
Avec d'un coté un mini-projet que je suis seul à (ne pas) maintenir et de l'autre un projet maintenu, actif, en évolution et qui a réuni autour de lui une communauté de traducteurs, je pense que le choix va être rapidement fait :)
Bien sur, tout n'est pas encore prêt à fonctionner et le ne le sera pas demain : il faut déja postuler sur TWN et être accepté ; mais même avant cela, il faut terminer la bibliothèque Respire pour que le port Windows soit complétement traductible, écrire un patch pour TWN pour gérer le fichiers de traduction de mini18n et surement d'autres détails à régler.
Bref... encore pas mal de choses à faire en perspective, mais l'idée d'avoir un système de traduction fonctionnant de manière autonome est séduisante, très séduisante et mérite surement le détour.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Guillaumito 18 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines