Magazine Conso

Le beurre, l’argent du beurre..(et la planète avec…)

Par Misterhouse

ecologie-meuble

Tout le monde connait cette expression, et sa portée va bien au delà d’une simple expression populaire !

Faisons un petit jeu

:  vous répondez par oui ou non :

1) Le consommateur lambda cherche t’il le meilleur rapport qualité prix, spécialement pour ce qui concerne son habitat ?

BIEN SUR, c’est la base du bonheur consumériste ça !

2) Le consommateur est-il prêt à prendre en considération les impératifs environnementaux dans ses achats ?

EVIDEMMENT OUI, manquerait plus qu’on ne pense pas aux petits poissons dans la mer et aux générations futures !

3) Le consommateur a-t-il conscience que la qualité coûte normalement plus cher ? (sauf chez M. LECLERC)

OF COURSE, déjà dans la cour de récrée, un beau galot valait 5 agathes alors qu’une pauvre bille toute griffée valait rien !

4) Le consommateur sait-il que du bois élevé, géré et abattu durablement demande plus de soins, de temps, d’investissement que du bois d’abattage sauvage ?

C’EST SUR, on en parle assez dans le journal de J-P PERNOT !!!

5) Le consommateur préfère t’il acheter français afin de préserver l’emploi et le savoir-faire en France (ou en Europe si on veut élargir) ?

« NOS EMPLETTES SONT NOS EMPLOIS » comme disait une vieille pub télé !

6) Le consommateur se doute t’il que les prix à la production de produits industriels sont nettement moins élevés en Asie qu’en France ?

CLAIREMENT, un bol de riz et voila…

7) Est-ce que les sigles tels que ceux repris ci-dessous vous incitent plus à acheter ?

logos-labels-meubles

PROBABLEMENT, encore faut-il que les prix soient compétitifs !
Chaque consommateur français normalement constitué aurait probablement répondu comme moi… alors comment expliquer que IKEA fait un carton avec des tables à 7.50€, que des forêts entières disparaissent en lames de terrasses et meubles bons marchés, et comment expliquer que l’industrie française de l’ameublement vit une de ses crises les plus aigues et voit son avenir s’assombrir et son savoir faire partir à l’étranger ?

Tout simplement parce que chaque consommateur que nous sommes est tiraillé entre sa conscience environnementale et son budget, la défense de ses emplois et sa retraite et que face à ce dilemme c’est souvent le porte-monnaie qui gagne !

J’EN AI MARRE DE CETTE SCHIZOPHRÉNIE AMBIANTE !!!

ET SI CHACUN DE NOUS ETAIT PRET A PAYER UN PETIT PEU PLUS CHER CE QUI BENEFICIERA A TOUS MAINTENANT ET DANS LE FUTUR ??? Dans un pays solidaire comme le notre ce devrait être facile et vite devenir une évidence… sauf que ça ne l’est pas (on retrouve le même problème sur les retraites, mais c’est une autre histoire ;-))

Bref, l’homo economicus doit encore pas mal évoluer et voir un petit peu plus loin que le bout de son nez pour devenir cet homo responsabilis garant de son bien être et de celui des générations à venir… enfin, c’est mon avis !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Misterhouse 8 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog