Magazine Bien-être

Soins pour la ménopause (muscles PC)

Publié le 15 juin 2010 par Chikung

Muscles-PC.jpgÉtant donné que les Reins gouvernent la Vessie, il se peut que, au cours du Second printemps (ménopause), et pour l'andropause pour les hommes, nous connaissions une réduction ou une perte du contrôle de la vessie. Exercer les muscles pubo-coccygiens aidera à raviver le tonus musculaire du plancher pelvien et à réduire les problèmes d’incontinence. Ces exercices viendront également améliorer notre sexualité et notre plaisir. Pour vous assurer que vous exercez les bons muscles, faites comme si vous étiez en train d’uriner et que vous bloquiez la miction en plein milieu. Ou encore, pour les femmes, mettez un doigt dans votre vagin et sentez vos muscles se resserrer autour de lui.

Cet exercice peut se faire allongé, assis ou debout. Une fois que vous avez identifié les muscles que vous devez travailler, contractez-les pendant cinq à dix secondes. Relâchez-les lentement. Répétez l’exercice dix fois. Si vous faites de l’incontinence parce que vos muscles sont affaiblis, faites plusieurs séries de cet exercice pendant la journée.

SOINS PERSONNELS ADDITIONNELS
Voici quelques soins personnels additionnels à adopter pendant le Second printemps (femmes) : aller se coucher à la même heure chaque soir et dormir d’un sommeil profond sans se faire déranger; prendre soin de ne pas trop travailler ni de se mettre trop à l’épreuve physiquement, mentalement et émotionnellement. Si possible, éviter les produits du tabac et la fumée des autres, vu qu’ils ont tendance à assécher les fluides du corps et le Yin. Il faut aussi réduire au minimum l’usage de cortisone, de diurétiques et d’antiacides.

Ces soins personnels aident à ramener l’équilibre dans notre corps. Rappelez-vous qu’il n’est pas nécessaire de viser la perfection quand vous entreprenez de les faire. Si nous stressons quand nous adoptons des mesures pour améliorer notre santé, le résultat sera peu probant. Pratiquer trop une bonne chose peut aussi créer un déséquilibre.

Certaines personnes qui ne peuvent maintenir une pratique régulière se disent qu’il ne vaut pas la peine de les faire du tout. Dans ce cas, il vaut mieux émettre l’intention d’avoir une bonne santé et un grand bien-être. Dites-vous ce qui suit : « Mon intention est d’être en santé et sans stress, de passer par cette transition naturelle avec aisance. J’émets l’intention de me soutenir en prenant soin de mon corps, de mon cœur et de mon esprit. » En se concentrant sur l’intention, il est possible de prendre sérieusement en considération à un moment donné certaines de ces recommandations et de les intégrer à notre quotidien.

(Voir d'autres exercices et méditations dans mon DVD de Chi Kung Médical et vitalisant, ainsi que sur mon CD TAO)


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Chikung 744 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte