Magazine Poésie

Poeme de Reptile : Petits pantins sur deux pattes

Par Illusionperdu @IllusionPerdu

Au-delà des feux humains,
Le temps nous regardera comme des essais,
Nous avons raté nos refrains
Nos compagnons d?espèces ont perdu leurs vies dans nos rais
Soyons fiers, les pantins malins,
Sont devenus parasites destructeurs d?essaims
Sous les besoins, et les desseins mécaniques
Nous avons cassés le moule de l?espoir
Plus jamais de libellules ne volerons sur nos marais
Plus de rayons dans les feuilles des chênes
Plus d?abeilles dorées sur nos champs humains
Mais de la rage d?argent dans nos banques
Est-ce cela que les poètes chantaient à nos pères ?
La variété de nos frères doit elle mourir dans les terrains pétroliers ?
Plus de sauvages fleurs ne peuplerons nos chemins d?amours
Plus de poissons d?argent dans les rivières d?espoirs
Plus de feuilles ne tomberont sur nos désespoirs passés
Mais le sang de la terre dans nos moteurs
Est - cela que le jeune rêveur voyait dans ces expériences ?
La variété de nos compagnons doit elles mourir dans les cages de nos zoos ?
Plus jamais d?arbres ne caresseront de leur ombres, nos têtes
Plus de cheveux d?argent que dans des parcs de bétons mouroirs
Plus de rêves infranchissables ne relèveront nos enfants fatigués
Mais de l?illusion informatique dans l?hypnose publicitaire
Au-delà des feux humains,
Le temps nous regardera comme des essais,
Nous avons raté nos refrains
Nos compagnons d?espèces ont perdu leurs vies dans nos rais


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Illusionperdu 3193 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines