Magazine Océanie

The End: Le Pari Kiwi tire sa révérence

Publié le 16 juin 2010 par Leparikiwi

The End: Le Pari Kiwi tire sa révérence

Je suis rentré en France ce mardi. Mon aventure néo-zélandaise étant terminée, l’heure est venue de mettre un point final à ce blog… Soyez indulgents, ceci est ma première nécrologie.

Un maillot des All Blacks, un t-shirt « Sweet As », des tessons de bière Tui, un petit drapeau néo-zélandais, des tikis maoris, un dessous de verre du Sullivans Pub… Mais aussi des colliers de coquillages polynésiens, une serviette de plage Hinano Tahiti, des gravures mélanésiennes, une statuette thaïlandaise, un petit boomerang australien…  Dis-moi quels souvenirs tu as rapportés, et je te dirai quelle fut ton année à l’étranger ? Il y a sans doute un peu de cela. Certains de ces objets-souvenirs ont été achetés en tant que tels, pour garder une trace d’un passage dans tel ou tel endroit. D’autres ont une saveur plus particulière, parce qu’ils ont été offerts ou simplement parce qu’ils sortent de l’ordinaire des gift shops, avec une anecdote derrière eux. Dans quelques temps, la contemplation de ces objets permettra de se rafraîchir la mémoire et se replonger dans cette année néo-zélandaise. Mais bon, le matérialisme a ses limites. L’objet-souvenir est avant tout l’avatar du touriste. Le voyageur, lui, ramène des histoires.

Si elle a eu quelques parenthèses touristiques, mon année à l’autre bout du monde a surtout été un voyage – mon premier hors d’Europe. J’y ai vécu des moments forts, certains racontés sur ce blog, d’autres pas. Une après-midi à discuter avec des jeunes moines thaïlandais, une soirée en plein hiver au cœur de la Nouvelle-Zélande dans des sources d’eau chaude, un week-end de reportage dans une tribu kanak, deux jours à préparer un repas traditionnel maori… Cette année aura aussi été l’année des baptêmes : de ski, de canyoning, d’équitation et même de l’air !

The End: Le Pari Kiwi tire sa révérence

Nouméa-Auckland, un de mes 19 vols de l'année

J’étais à l’étranger pour deux semestres d’échange à la University of Canterbury. Sans surprise, c’est à Christchurch que j’ai passé le plus de temps cette année. 12h de cours par semaine, à apprendre quelques mots de maoris, à me plonger dans la vie politique de la Nouvelle-Zélande et des pays du Pacifique, à remonter les couloirs de l’histoire locale… Une immersion avec les étudiants néo-zélandais, ces représentants de la no worries attitude, jamais frileux quand il s’agit de venir à la fac en skate, en shorts et en tongs (voire pieds nus !). Un rapport différent avec les professeurs, qui se font appeler par leur prénom. Et puis de nombreuses journées à s’offrir du bon temps, dans les résidences du campus, dans les bars de la ville, sur les routes du pays. Le tout avec des amis de toutes origines : kiwis, américains, britanniques, français, allemands, saoudiens, malaisiens…

Trois belles cerises sont venues s’ajouter sur ce gâteau, entre novembre et février. D’abord, un mois à Tahiti, pour un stage dans un journal local. Une expérience journalistique passionnante, à couvrir une nouvelle crise politique polynésienne, mais aussi une belle aventure humaine, à découvrir le mode de vie tahitien et à nouer des liens avec mes collègues et de la famille vivant sur place. Puis, un mois en Nouvelle-Calédonie, pour un nouveau stage. Une actualité moins mouvementée, mais du coup plus de temps pour découvrir les merveilles du Caillou et de ses îles. Et encore une rédaction très sympathique. Enfin, deux semaines en Thaïlande, chez une amie de Sciences Po. Un choc culturel encore plus fort que dans le Pacifique, avec cette fois-ci l’obstacle de la langue ! Des souvenirs en pagaille, à l’arrière des moto-taxis de Bangkok, au milieu d’une manifestation des « chemises rouges » ou à la terrasse du café de la prison pour femmes de Chiang Mai. Trois cerises, et même un peu de sucre glace, avec dix jours de road-trip en Australie, le pays des kangourous kamikazes…

The End: Le Pari Kiwi tire sa révérence

Au milieu d'un sit-in des "chemises rouges" à Bangkok

Le Pari Kiwi a joué un rôle important dans mon année à l’étranger. Vous avez pu m’y suivre dans ma préparation de mon voyage et sur chacun de mes 19 vols à travers le monde. 69 articles, 23 albums photos, 28 vidéos ; j’espère qu’il y en a eu pour tous les goûts ! En un peu plus d’un an, Le Pari Kiwi aura reçu 35 000 visites, venant des six continents (dont une base scientifique française en Antarctique !). Plus important à mes yeux, 273 commentaires sont venus renforcer l’intérêt des mes posts, avec généralement beaucoup de gentillesse. Ma boîte leparikiwi sur hotmail m’a également permis d’avoir des échanges très intéressants sur la Nouvelle-Zélande, aussi bien avec des personnes préparant leur voyage qu’avec des étudiants ou de simples curieux. Enfin, sur Facebook, les 170 abonnés à mon groupe ont pu recevoir ma newsletter mensuelle et ainsi rester à jour avec mes articles.

Merci à tous ceux qui m’ont suivi durant cette année et ont contribué à leur façon à en faire une aventure mémorable. Une pensée particulière à mes parents et à tous ceux qui ont dû me supporter au cours des douze derniers mois ! J’ai pris beaucoup de plaisir à animer ce blog et à partager mes aventures avec vous ; j’espère que ce fut réciproque ! L’aventure parikiwiste s’arrête là, mais le blog restera ouvert aussi longtemps que possible, pour permettre à ceux qui le souhaitent de s’y (re)plonger. Voilà, c’était mon premier blog, il y en aura peut-être d’autres. A mon retour à Paris, je vais intégrer l’Ecole de journalisme de Sciences Po. Retour au métro-boulot-dodo. Avec des souvenirs pleins la tête !

Que diriez-vous d’un petit sondage-photo pour terminer ? J’ai sélectionné 10 de mes photos préférées prises lors de cette année ; à vous de voter pour votre favorite ! Merci pour votre participation :-)

1. Le calme des jardins botaniques de Christchurch.

Des bancs qui attendent leurs promeneurs.

Une lumière qui se reflète sur les herbes hautes.

The End: Le Pari Kiwi tire sa révérence

2. Le soleil se couche sur la baie de Sumner.

Une bouée qui défie le courant,

et un oiseau qui survole le paysage.

The End: Le Pari Kiwi tire sa révérence

3. Vue sur les Port Hills de Christchurch.

Un rayon de soleil perce les nuages.

Des airs irlandais.

The End: Le Pari Kiwi tire sa révérence

4. Jour de tempête à Kaikoura.

Ciel menaçant

et sommets enneigés.

The End: Le Pari Kiwi tire sa révérence

5. Coucher de soleil en Nouvelle-Calédonie.

Le parallélisme des vagues et des nuages

défié par les derniers rayons.

The End: Le Pari Kiwi tire sa révérence

6. Deux jeunes moines thaïlandais.

Deux touches de couleur.

Et un oeil doré.

The End: Le Pari Kiwi tire sa révérence

7. Une marchande à Bangkok.

Moment de vie quotidienne.

Léger flou artistique.

The End: Le Pari Kiwi tire sa révérence

8. Sur la plage de Moeraki.

Un tableau signé Dame Nature.

Un rocher ou un globe ?

The End: Le Pari Kiwi tire sa révérence

9. Soirée au lac de Te Anau.

Douceur de la lumière.

Un canard à la traîne.

The End: Le Pari Kiwi tire sa révérence

10. Il n’y a pas que des surfeurs en Australie.

Il n’y a pas que des kangourous en Australie.

Il n’y a pas que des déserts orange en Australie.

The End: Le Pari Kiwi tire sa révérence

<a href="http://answers.polldaddy.com/poll/3352861/">View This Poll</a><br /><span style="font-size:10px;"><a href="http://polldaddy.com/features-surveys/">online surveys</a></span>

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Leparikiwi 91 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte