Magazine Humeur

L'illusion démocratique ou la dictature des réseaux

Publié le 11 décembre 2007 par Jlhuss

Les grands pays industrialisés ont imposé peu à peu au reste du monde des décisions qu’ils avaient adoptées pour leur propre espace économique. Le FMI est pour cela l’instrument idéal. Ceux qui “font la pluie et le beau temps” dans les organes de surveillance de cette institution, à chaque fois qu’ils accordent des crédits, assortissent cet octroi à l’obligation de rendre convertible la monnaie du pays concerné, et d’ouvrir celui-ci à la circulation internationale des capitaux.

Ainsi, seules une politique et une législation ciblées, mises en oeuvre par des gouvernements et des parlements démocratiquement élus dans la majorité des cas, ont permis la mise en place progressive d ‘un système économique “indépendant”, que les économistes et les politologues considèrent aujourd’hui comme une sorte de puissance “supérieure”. La démocratie aurait ainsi sécrété sa propre “destruction”.

Désormais, aucune idéologie, aucune “culture pop”, aucune organisation internationale, pas même l’écologie, ne relie plus étroitement les nations du monde que les machines monétaires des banques, des assurances et des fonds d’investissements, reliés les unes aux autres, tout autour de la planète, par les réseaux électroniques.

Cette “liberté” universelle de la jungle, a permis à l’industrie financière mondiale de connaître une véritable explosion. Les chiffres d’affaires des ventes et des achats d’actions, prêts aux groupes industriels, titres de créances d’Etat et des innombrables contrats spéciaux ou “produits dérivés” atteignent des sommets jamais égalés et deviennet incontrôlables. Que pèsent en face de tels monstres apatrides les gouvernements démocratiques et les grandes déclarations “idéologiques” ? A mon avis pas grand chose. Source d’un “développement” certain chez les plus pauvres, est-ce la voie du bonheur pour le plus grand nombre sur notre petie planète ? L’avenir le dira, mais j’en doute, tant le bonheur n’est pas automatiquement lié à la consommation et au développement, mais plus à des valeurs immatérielles.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jlhuss 148 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog