Magazine

Une équipe digne de la France

Publié le 21 juin 2010 par Copeau @Contrepoints
Une équipe digne de la France Groupes de pressions qui se déchirent pour se partager un juteux butin. Incapacité à régler des différends, embrayage direct sur la grève, le blocage et la prise en otage du pays accompagnés de noms d'oiseaux. Le tout sous couvert de défense de l'intérêt général.

Le pays entier est en émoi. Déception, dépression honte, rage, colère, c'est un torrent. Oublions la pire marée noire de l'histoire ou toute autre nouvelle secondaire, la Une des journaux est consacrée à la nouvelle qui compte : les bleus se désagrègent. Pire : le monde entier se moque de la Grande Nation.

Vite, que des têtes roulent, débarrassons nous de ces fauteurs de troubles si égoïstes et mal élevés qui donnent de notre beau pays, le plus beau du monde n'oublions pas, une image si déplorable. Et comment a-t-on pu en arriver là ? Certains journalistes en pilote automatiques devant simplement produire de la copie pour toucher leur subvention d'Etat, ouvrent le tiroir « explications pour quand les choses vont mal » et en sortent LA cause obligatoire de tous les maux du pays : le fric, le bling bling, la société de consommation. Bref, l'ultra libéralisme sauvage.

Le lecteur perspicace aura tout de suite saisi que cette explication n'explique rien, puisque ces « causes » s'appliquent de la même façon aux 31 autres équipes et que, selon le principe « mêmes causes, mêmes effets », elle devraient toutes être en train d'insulter un entraineur lavette que sa maman vient défendre à la radio parce qu'il ne sait pas le faire lui-même, et toutes refuser de s'entrainer. Or la nôtre est bien la seule à se donner de la sorte en spectacle.

Et si pour trouver l'explication, on prenait une ou deux minutes pour faire un pas en arrière et observer un tableau plus large. Voyons. Groupes de pressions qui se déchirent pour se partager un juteux butin. Incapacité à régler des différends, embrayage direct sur la grève, le blocage et la prise en otage du pays, accompagnés de noms d'oiseaux. Le tout sous couvert de défense de l'intérêt général. Superstructure de notables qui s'auto promeuvent tous de façon consanguine pour se sucrer luxueusement des fruits du travail de ceux qui prestent –prestent peu, certes, depuis la glorieuse année 2000, il est vrai.

Et n'oublions pas l'essentiel : ces bandes ou troupes concurrentes, jeunes musclés au langage fleuri d'un côté, notables bedonnant, grisonnants, ayant acquis leur place par quelque pitoyable bidouillage de l'autre, prêts à défendre leur part du butin jusqu'au bout, ayant complètement oublié, aveuglés qu'ils sont par leur cupidité, le mur qui se rapproche à grande vitesse, et prêts enfin à démolir tout ce bel édifice qui était pour eux si profitable.

Ajoutons enfin le gouvernement qui intervient directement dans l'affaire, puisque bien sûr il n'y a que l'Etat qui peut régler les problèmes. Surtout en foot, on sait bien depuis la grande époque des sélections Nigérianes faites par Sani Abacha, ou depuis que le Colonel Guei avait séquestré l'équipe de Côte d'Ivoire dans une caserne pour la discipliner militairement, que la prise de contrôle direct du gouvernement dans le football amène immanquablement de brillants résultats, que dis-je, des titres à la pelle.

Tout cela ne nous rappellerait-il pas étrangement quelque chose ? Un certains pays ?

Cette équipe qui nous fait honte à tous, finalement, ne nous représente-t-elle pas à la perfection ? J'irais jusqu'à dire, ne reflète-t-elle pas notre bon pays comme un miroir ?

Si vous m'y autorisez, je profiterais juste de l'occasion offerte par ces cocasses péripéties pour rappeler que l'appel de Contrepoints à céder notre place à l'Irlande prend désormais tout son sens.

Sauf que, finalement, comme me l'écrivait l'autre jour un ami, avouons, on n'aurait pas autant rigolé.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Quatre jours à Lisbonne

    Quatre jours Lisbonne

    Peut-être l’avez-vous déjà vu sur Instagram, j’ai profité de quelques jours pour visiter Lisbonne courant Mai avec mes parents. Lire la suite

    Par  Happyswallow
    CÔTÉ FEMMES, CULTURE, VOYAGES
  • Guide du barbecue

    Guide barbecue

    L'été est la saison des barbecues. C'est d'ailleurs une des premières idées qui vient à l'esprit de beaucoup de monde dès que les beaux arrivent. L'univers du... Lire la suite

    Par  Rosario Grasso
    CUISINE
  • Ces 10 pièces à shopper pour l’été

    pièces shopper pour l’été

    Bonjour tout le monde ! On se retrouve aujourd’hui pour parler de shopping. Est-ce l’effet Marie Kondo et l’objectif de vider les placards qui finit par... Lire la suite

    Par  Charonbellis
    BONS PLANS, CONSO, CÔTÉ FEMMES
  • La Air Jordan 4 Cool Grey sera de retour la semaine prochaine

    Jordan Cool Grey sera retour semaine prochaine

    La célébration des 30 ans de la silhouette se poursuit. De retour après 15 ans d’absence, la Air Jordan 4 Cool Grey sera disponible très prochainement. Lire la suite

    Par  Sneakersaddict
    CHAUSSURES, CÔTÉ FEMMES, MODE FEMME
  • Tour de France, le monde selon Gap

    Tour France, monde selon

    Fausto Coppi dans l'Izoard.La Grande boucle, qui fête en 2019 les 100 ans du maillot jaune, est de retour dans les Hautes-Alpes, deux ans après son dernier... Lire la suite

    Par  Jean-Emmanuel Ducoin
    CULTURE, HUMEUR, MÉDIAS, POLITIQUE, SOCIÉTÉ

A propos de l’auteur


Copeau 583999 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte