Magazine Poésie

Le passeur (Jean Gabriel Cosculluela)

Par Arbrealettres
Le passeur (Jean Gabriel Cosculluela)


le passeur

…Vers le mot terre
peu de mots restent
creuser les mots

froid, soif, feu

sol
d’un silence
près des mains

Du passeur
reste l’écriture penchée du corps
qui affouille le silence

(Jean Gabriel Cosculluela)


Illustration



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Arbrealettres 2788 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine