Magazine Environnement

Theolia have a dream : a Windream et SG la reve a 19 euros

Publié le 12 décembre 2007 par Ecolo Trader

Le 20 Mars dernier, la société Théolia a annonce le lancement de sa campagne Windream One.

Theolia have dream Windream reve euros

Decembre 2007 : dernieres etapes avant le depart pour l Afrique :

Projet de traversée de l'Atlantique en ballon voile sans aucune autre énergie que la force du vent. Le dirigeable est capable de remonter face au vent grâce à un système de "chien de mer" qui associe la force de la mer et celle du vent comme un voilier.

La construction du ballon et de la nacelle commencera en juin 2007. Un baptême aura lieu à Toulon en septembre et le premier test vol est prévu pour le mois d'octobre entre Nice et la Corse (Calvi) puis un vol de démonstration sera orgnaisé au dessus du Lac Léman en novembre.

Carte du trajet :

Theolia have dream Windream reve euros

La ville de Dakar au Sénégal accueillera logiquement à partir de Janvier 2008 la base technique de la Windream One.

La team :


Le ballon voile sera piloté par Stéphane Rousson qui en est le concepteur, et Peggy Bouchet, première femme à avoir traversé l'Atlantique à la rame en solitaire.

Le projet de Stephane ROUSSON :
 

Le ballonnet d’air  permet de maintenir la pression constante de l’hélium dans l’enveloppe, de conserver une forme parfaitement aérodynamique et de naviguer en tangage. Il se gonfle grâce à un ventilateur à déclenchement commandé, alimenté par des batteries rechargées par les panneaux solaires. On le vide en activant manuellement ou automatiquement une soupape.
Le guide rope marine est un tuyau souple en toile étanche qui agit comme lest. Mis à l’eau pour le pilotage de nuit, en cas de vent nul, ou de défection du CDM, le guide rope marine se remplit et se vide automatiquement en fonction de l’allégement ou de la lourdeur du ballon.
L’ancre flottante, de type marine, est maintenue par un câble en bout de nez du ballon. En cas de défection du CDM, couplée au guide rope, l’ancre flottante agira comme un mât laissant le ballon en girouette face au vent.

La nacelle. Construite en carbone, elle est suspendue en six points aux tubes de quille. De conception marine, fuselée, elle est facilement déplaçable
d’avant en arrière afin de modifier le centre de gravité du ballon et donc son incidence de vol. Cette nacelle/bateau, conçue comme un canot de survie pour les pilotes est largable en cas d’urgence (fuite d’hélium importante, déchirure du ballon, etc). Equipée d’un panneau de pont et de hublots étanches, elle est insubmersible. Autonome en énergie, elle est équipée de panneaux solaires qui alimentent les moyens de transmissions radio, de navigation et de positionnement.
L’innovation a toujours été la signature de l’agence d’architecture navale, VPLP, et son attirance pour les défis à relever est idéalement illustrée par son travail sur la nacelle de WINDREAM ONE.
Les panneaux solaires représentent une surface totale de 20 m2 environ pour 80 kg et sont fixés sur l’extrados des gouvernes, à l’arrière du ballon. En secours, deux petits panneaux solaires équipent également la nacelle pour qu'en cas de largage, les pilotes devenus navigants gardent une autonomie électrique minimum à bord de leur nacelle/bateau dans l’attente de secours.

Le chien de mer (CDM).
Idée et conception de Didier Costes, optimisé pour la version  WINDREAM ONE par Stéphane Rousson et l’ENSIETA, (École Nationale Supérieure Ingénieurs des Études et Techniques d’Armement). Son principe est le même que celui de la dérive d’un voilier et peut s’utiliser pour un vol entre 50 et 200 m d’altitude au-dessus de la mer.
Cette dérive construite en carbone est reliée par un câble à la structure du dirigeable et a la forme d’une aile courbe qui s’accroche dans l’eau. L’équilibre en tangage est procuré par une  poutre hors d’eau portant des palpeurs automatiques hydro-planants. L’équilibre en roulis et en cap est procuré par la tension du câble et la profondeur d’immersion régulée par la courbure de l’aile.


Lorsque le ballon vole au moteur électrique, le chien de mer est relevé et le ballon est piloté aux gouvernes. Par vent fort, l’usage du CDM est rendu difficile et donc peu recommandé. En cas de problème majeur, le CDM peut être largué.

En quelques chiffres :

Longueur de l’enveloppe : 28,50 m
Largeur étoile arrière : 10 m
Hauteur étoile arrière : 7,5 m

Surface : 695 m2

Dont :
Longueur de la nacelle : 4 m
Largeur de la nacelle : 1,5 m
Espace de vie : 3,5 m2
Diamètre maximum : 7,5 m
Volume de l’enveloppe : 1038 m3
1 ballonnet de volume maximum total : 150 m3
Portance aérostatique pour 900 m3 d’hélium : 900 kg
Pression normale de gonflage : 300 Pascals
Altitude de vol : entre 20 et 50 m

Altitude maximum de vol : 1000 m
Vitesse de croisière moteur : 20 km/h
Vitesse de croisière au chien de mer (CDM) : 20 nds
Vous pourrez suivre le projet ici : windreamone

Concernant Theolia, elle a aussi un autre reve, se faire porter par le marche.

En zone de perturbation deprecionaire, la SG a hier initie le suivi a VENDRE avec un objectif de 19euros. 

Atterissage douloureux donc hier avec un -4,08% a 22,11euros et aujourd hui a 10h encore -2,31% repassant sous les 22 a 21,6euros.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ecolo Trader 42 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte