Magazine Côté Femmes

Les clés d’une orientation réussie avec Acadomia

Publié le 12 décembre 2007 par Laurent Ballestra
« Que veux-tu faire plus tard ? » Anecdotique pour un petit, la question devient cruciale dès la troisième, et plus encore au cours des années lycée. Doter son enfant de tous les moyens d’anticiper des choix décisifs pour son avenir est un gage d’assurance et de sérénité.
Dans un parcours personnel, définir des objectifs réalistes est le vrai moteur de la détermination. Avant de basculer dans la vie d’adulte, la préoccupation majeure de l’adolescent est de construire les bases de son avenir professionnel, en effectuant les bons choix au bon moment.

Écarter les possibilités d’échec

À plusieurs périodes stratégiques de la scolarité, il faut faire des choix. En troisième, pour les options de seconde. En première et en terminale, pour sélectionner la filière d’études. Et même au cours de la vie estudiantine en cas d’échec. Le recours aux professionnels de l’orientation permet de réduire drastiquement le risque d’erreur afin de favoriser la motivation et la réussite.

S’armer pour décider

Les parents ne disposent pas toujours des ressources et de l’objectivité nécessaires pour accompagner l’enfant dans ses choix. L’intervention de spécialistes qui prennent le relais, avec une constante implication de la famille, s’impose alors. Le Bilan d’Orientation Acadomia établit, au terme de trois séances de deux heures, les paramètres permettant à l’enfant de clarifier ses désirs et d’optimiser ses chances de réussite.

Ne pas agir dans l’urgence

Élaborer un projet sûr et précis nécessite du temps. Attendre la fin de l’année scolaire pour en parler est une erreur qui a une incidence majeure sur l’avenir. Mieux vaut anticiper.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Laurent Ballestra 85 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine