Magazine Audio

Le retour de la K7 ?

Par Nicolas Lordier



B
ien avant l'arrivée en fanfare du mp3, le support de copie n°1 était la K7, je parle bien évidemment des années 70, 80 et 90... Quoi que, je me rappelle avoir utilisé des K7 dans mon autoradio jusqu'à ma séparation avec ma 106 KID. C'était en 2005 et depuis, je n'ai plus touché cet étrange objet ...
Tout cela tombe bien, il est temps de réhabiliter le support et lui rendre cette lettre de noblesse. Ohmwork s'est donc attelé à une petite recherche sur l'objet. Flashback dans la préhistoire :
Le commencement
Apparue dans les bacs en 1963 et éclipsée par les CD dès 1982, la cassette, que Philips - son inventeur - a cessé de produire en 2000, annonçait toutes les révolutions à venir : la copie, la mobilité, le mix, la playlist, la musique jetable. Portable, bon marché et robuste, le bout de plastique a connu un succès immédiat, notamment parce qu’il permettait d’enregistrer ses propres compilations et surtout, premier fait de "piratage", capter le dernier tube en vogue à la radio.
Comment ça marche ?
La cassette est faite de deux bobines où est enroulée une bande magnétique. Quatre canaux (pistes) sont écrits en parallèle sur la bande, 2 × 2 canaux stéréo. Deux sont enregistrés lorsque la bande se trouve sur un côté dans l'enregistreur et deux autres lorsqu'elle est retournée. Certains lecteurs de cassette peuvent lire successivement les deux côtés de la cassette sans nécessiter que l'utilisateur retourne la cassette manuellement. Généralement, cela est possible grâce à une tête de lecture double et par l'inversion du sens de défilement de la bande, mais certains lecteurs retournent réellement la cassette.
 
Citation
«A la fin des années 70, beaucoup de musique du mouvement DIY était diffusée exclusivement sur des K7. Vous n’aviez pas besoin de beaucoup d’argent. Vous n’aviez pas besoin d’un label. Vous n’aviez pas besoin du tout de l’industrie de la musique.»
David Toop, écrivain et musicien (nous en avions parlé dans ces colonnes à propos du livre "Ocean of Sound")
Les irréductibles
Plusieurs collectifs se sont réunis pour redorer le blason de la cassette. Un événement a d'ailleur été organisé pour lui rendre hommage. N'ayant pas pu nous rendre sur le lieu, voici les infos prinicipales et les sites internet phares :
Do It Yourself Boogie
7 et 8 décembre au Point éphémère, 200, quai de Valmy, 75010 Paris.
www.myspace.com/diyboogie
www.monsterk7.com
www.scratchk7.ze.cx
http://comitecentral.free.fr
www.mortauxjeunes.com
La prochaine visite chez mes parents consistera à récupérer toutes mes cassettes, réparer les boîtiers abimés et les classer. Avec amour et nostalgie.
Nicolas.

posté par ohmwork


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nicolas Lordier 203 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog