Magazine Sport

Un architecte lyonnais lauréat pour la salle de La Duchère

Publié le 12 décembre 2007 par Bernard Suzat
Le cabinet Chabanne a été retenu pour son projet, aux formes très fluides. Trois ans et 20 millions d'euros plus tard, l'athlé aura sa salle, à Lyon, en 2011
Une nouvelle étape a été franchie hier, dans le dossier de salle d'athlétisme dans le Grand Lyon. Le jury a choisi parmi les trois finalistes l'architecte lauréat. Face à un candidat parisien et un Clermontois, le vainqueur n'aura pas à se déplacer beaucoup pour suivre l'évolution du dossier. Il s'agit de Chabanne et partenaires sis quai Pierre-Scize, dans ce même 9e arrondissement de Lyon qui accueillera cette infrastructure, au coeur du plateau de la Duchère. Un cabinet qui a une expertise dans le sport, pour avoir réalisé des réhabilitations de stade ou des créations de salles, qui a récemment obtenu la réalisation du centre nautique de Miribel.
Depuis des années, les athlètes attendaient une salle dédiée à leur pratique. Ils devront patienter jusqu'à la prochaine décennie. Les travaux ne débuteront qu'en septembre 2009 pour une livraison prévue en avril 2011. Au moment où le soleil printanier pointera, permettant d'utiliser la piste du stade voisin de Balmont, qui sera rénovée, l'actuel stade des footballeurs de la Duch'et la salle d'athlé étant reliés. Gérard Collomb, maire de Lyon et son équipe en charge du spectaculaire dossier Lyon-Duchère évoquant de longs délais de procédure et d'études avant la première pierre.
Le résultat ne devrait pas être décevant. D'autant qu'avec un coût de 20 millions d'euros, la Ville (qui financera à hauteur d'un tiers, avec Région, Département, Grand Lyon entre autres) ne s'est pas montrée chiche sur le budget. Pour une salle d'intérêt et d'audience régionale, avec toutes les installations réglementaires (piste de 200 m bien sûr) et une capacité de public limitée à 500 places en permanence, avec possibilité de tripler pour des événements. Le projet retenu, aux formes arrondies avec un habillage de façades rappelant des couloirs d'une piste, prévoit une totale ouverture sur la vie du quartier, avec de grandes vitres au niveau de l'aire de jeu. Un projet par ailleurs écologique, avec 1200 m2 de panneaux photovoltaïques assurant plus de la moitié des besoins électriques. De l'électricité, on souhaite en avoir aussi sur la piste avec les performances des adeptes du premier des sports olympiques.
J.E. pour le progrès

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bernard Suzat 21 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine