Magazine Focus Emploi

La bienveillance crée-t-elle de la valeur?

Publié le 02 décembre 2008 par Sapiens Pietro Cossu

La Bienveillance crée-t-elle de la valeur ? Bienveillance Ethique et Pragmatisme
La bienveillance crée-t-elle de la valeur?
Cette image se réfère à l’article « Bienveillance » intéressant du blog de la Tribune de Genève : http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2008/08/06/bienveillance.html
On savait que le coin de l’éthique et des valeurs pénétrait le monde de l’entreprise. Ce n’est pas nouveau. Sauf qu’entre ceux qui crient à la manipulation cynique et ceux qui y voient une démarche teintée d’angélisme, pas facile d’y voir clair.
J’ai mis ici quelques références intéressantes pour celles et ceux qui veulent aller plus loin que ces considérations de comptoir. Il y en a d’autres (bien armé, je n’ai pas lu tous les livres)… :
 Enjeux Les Echos Février 2008 : « Comment manager sans perdre son âme »(Lionel Steinman).
Le Figaro « Réussir » Sept 2008 : « Le Management par la bonté » (Evelyne Sevin)
Plus loin en 2007 : « La Stratégie de la bienveillance » Juliette Tournand (InterEditions), X. Cornette de Saint Cyr « Pratiquer la Bienveillance par l’Ecoute Active et l’empathie »…
Ceux qui attendent un manuel de procédure devront peut-être attendre encore. Mais l’outil est là : si je trouve intéressante cette convergence littéraire, je recommande encore plus le travail de Juliette Tournand qui tient presque de la démonstration scientifique:

Partie d'une expérience de Rapoport, mettant en scène une quinzaine puis une soixantaine de scientifiques se livrant sur Internet au jeu stratégique du "dilemme du prisonnier", il montre que la stratégie gagnante à moyen terme est toujours celle de la bienveillance et de la coopération.
Le gagnant est systématiquement celui qui propose, à tous les coups,la coopération, qui répond à la coopération par la coopération et qui confronte les partenaires ayant une attitude d'agression ou de non coopération par le refus de coopérer (au moins, jusqu’à ce qu’ils reviennent à une démarche coopératrice).

A l’opposé de la compétition destructrice, la stratégie de la bienveillance combine respect, démarche volontariste et constructive, capacité de confrontation et d’innovation. Elle concentre les énergies sur la construction. Elle s'appuie sur le respect -   qui protège du cynisme et des ses dégâts dans les équipes - et le souci de l’action constructive - qui protège de la rêverie dogmatique. Elle est généreuse et courageuse, ne démissionne jamais et pratique le « donnant-donnant ». Il y a en elle de la noblesse du combat qui génère une compétition créatrice, et conquérante. Conquête sur les territoires où l’énergie des femmes et des hommes es
t absorbée par les conflits.

Alors: la bienveillance crée-t-elle de la valeur? Si elle fait partie de l'équipage du management durable, sûrement. Si elle focalise les énergies sur l'objectif commun plus que sur les territoires, sûrement. Si elle contribue à soulager les équipes des pressions stériles et stressantes, sûrement.

Outre le fait qu'en elle-même, la Bienveillance est une valeur.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sapiens Pietro Cossu 150 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte