Magazine Auto/moto

J'ai testé pour vous : L'Eco-Pastille... et c'est pas gagné !

Publié le 13 décembre 2007 par Greg Catel

Nous sommes en ce moment à la recherche d'une petite voiture citadine et nous avons donc fait le tour de 3 concessionnaires de Saint Maur (94), pour comparer 3 modèles...



Occasion aussi pour se renseigner sur l'éco-pastille, applicable depuis le 5 décembre dernier concernant la commande d'un véhicule neuf... et de se rendre compte qu'a priori, tous les concessionnaires ne sont pas au point !

1: La Twingo de Renault

A force de considérer la petite Twingo comme une petite voiture... on pourrait presque oublier qu'elle ne rentre pas dans la catégorie des voitures "pas trop polluantes" puisqu'avec 132 g CO2/km, elle ne bénéficie pas d'un bonus vert... Bon, tant pis pour Renault qui, si il met en avant son offre marketing ECO2, ne propose pas vraiment de véhicule citadin peu polluant (CO2 < 130g/km).

2: La C1 de Citroën

Cette fois, on y est ! La C1, avec une émission de 109g/km, fait bien partie des voitures "bonus". selon ce qui a été annoncé, 700 euros de prime à l'achat.

Pourtant, le vendeur ne nous parle pas d'éco-pastille, mais d'une remise exceptionnelle de 500 euros... Dans sa proposition, il nous compte 355 euros de frais d'immatriculation... Donc, l'éco-pastille n'est ni mentionnée, ni prise en compte dans le prix du véhicule... Surprenant !

3. L'AYGO de Toyota

Ici aussi, nous sommes dans le cadre du bonus de l'éco pastille (CO2 = 109g/km).

Contrairement à son confrère de chez Citroën, monsieur Toyota est lui bien au courant de l'éco-pastille et dans son décompte, il enlève bien les 700 euros de bonus... Côté carte grise, il nous compte 349 euros !

Toyota se démarque donc encore pour son engagement à fabriquer des véhicules moins polluants, et à jouer la transparence en prenant bien en compte les décisions en faveur de l'environnement...

Conclusion : Nous allons sûrement opter pour Toyota...

C'est quand même étonnant que d'une part, aucun modèle de chez Renault ne réponde aux critères de bonus de l'éco-pastille, et que pour Citroën, l'information ne soit pas passée... Il faudrait peut-être que les constructeurs français commencent à réfléchir sérieusement à l'offre qu'ils sont capables de faire, à défaut de quoi, d'autres profiteront pleinement des nouveaux critères de choix des consommateurs !

GC.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Greg Catel 282 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte