Magazine Football

Le gardien Noir a recouvré la vue

Publié le 29 juin 2010 par Foothese

Le gardien Noir a recouvré la vue

L’Afrique, son football, ses gardiens. Une histoire des plus anciennes qui raconte le même refrain : « ils étaient bons mais n’avaient pas de gardien ». Aujourd’hui, cela change. Derrière le ghanéen Kingson, l’Afrique retrouve des gardiens potables.

Adieu Peter Rufai symbole de la misère africaine sur ce poste. Rufai était le gardien du Nigéria pendant les années 90. Années où les Okocha, Amokachi ou Yekini ont fait vibrer la planète mais où les erreurs défensives et celles du gardien ont plombé toutes les ambitions. La relève est là et Kingson semble être le 1er gardien africain sérieux depuis Tony Sylva en 2002.

Indispensable pour toutes les équipes, un grand gardien devient le point principal quand on n’est qu’une équipe sans star. C’est le cas pour le Ghana qui doit clairement sa place en quart de finale à son numéro 22 auteur de plusieurs arrêts décisifs contre les USA.

Il devra de nouveau sortir une grosse performance contre l’Uruguay pour porter son pays vers la 1ère demi-finale d’une équipe africaine en coupe du monde. Un évènement. Si Kingson a fait belle impression depuis le début du tournoi, il en est de même pour le nigérian, Vincent Enyeama. Après avoir tenu le choc contre Messi en ouverture, il a certes fait des fautes, mais a dégagé une sérénité nouvelle pour un portier africain. Petite remarque sur le Nigéria : les 3 gardiens évoluent en Israel. Bizarre, non ?

Alors qu’on ne s’y trompe pas non plus, le gardien reste le poste le moins aimé en Afrique. On ne veut pas y jouer. C’est aussi pour cela que le Cameroun n’a rien trouvé de mieux que le très irrégulier Carlos Kameni. Capable de prouesses, le gardien de l’Espanyol fait aussi de nombreuses boulettes. Côté ivoirien, Barry n’a pas grand chose à se reprocher mais n’a pas aidé son équipe non plus. Les deux buts de Luis Fabiano en sont les meilleurs exemples : on ne peut pas dire qu’il soit coupable mais il n’est pas tranchant non plus. Sur le 1er but du brésilien il ne ferme pas son angle même si la frappe est forte. Sur le second sa main n’est pas assez ferme.

Fin des clichés

On préférera parler des performances intéressantes de M’Bohli plutôt que de la faute de main de Chaouchi qui a finalement tué l’Algérie dès la premier match. Si l’Afrique a perdu de sa créativité, de sa technique aussi, elle a peut-être gagné des gardiens. Et ça rapporte des points et des victoires.

Les clichés du football sont tenaces : l’allemand est solide, l’italien truqueur, le français perd ses moyens avec la pression, l’africain ne défend pas et son gardien est nul. Ca change. Un peu.

Lech Makaay


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Foothese 1280 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines