Magazine

La Cash-Pride continue !

Publié le 29 juin 2010 par Copeau @Contrepoints
La Cash-Pride continue !

L'été arrive. Il est temps. Le rythme soutenu des clowneries des socialistes de droite et la frénésie des pitreries des socialistes de gauche rendaient nécessaire quelques semaines de vacances. Mais avant de boucler ce mois de juin et continuer le mois de juillet en roue libre, sur leur lancée fulgurante, les politiciens ont filé un petit coup d'accélérateur.

Eh oui : il ne reste que deux jours à ce mois de juin, et là, c'est carrément open-bar.

Je ne sais pas si je vais faire un long billet, ou si la simple description de quelques articles suffira à dresser un portrait consternant de ce que la France devient, laissée totalement à la merci d'abrutis pompeusement appelés élus.

Jugez plutôt.

L'œil hagard, on découvre, consterné, que les députés, qui s'ennuient probablement un peu lorsqu'ils n'ont pas de loi à écrire, se sont lancés à l'assaut d'internet (pour changer), et qu'ils ont décidé d'y éradiquer la zoophilie une fois pour toutes.

S'il est vrai que sodomiser un poney est une activité dégradante pour le poney et, soyons bien clairs, aussi pour le sodomite (oui, je sais, je choque en disant ça, puisque je discrimine ici la pratique sexuelle alternative d'une partie de la population d'humains et de poneys consentants), il est aussi exact de se dire que les bestiaux du parlements aiment décidément beaucoup se pencher sur les zizis de leurs contemporains, surtout lorsqu'il y a cent autres sujets plus importants comme le chômage, le délitement de la morale politique, les dépenses somptuaires de la présidence, la crise financière, le train de vie de l'état, etc…

Et puis tiens, comme nous y sommes, que c'est quasiment la fin du mois et qu'il y a Festival des Fiertés Républicaines Du Foutage De Gueule Décontracté, parlons-en, justement, du train de vie de l'Etat !

Sarkozy nous annonce s'être penché sur le sujet (il n'a qu'un petit effort à faire, la nature l'a privilégié pour ce genre d'exercices) : il annonce donc une réduction du nombre de voitures et d'appartements de fonction, confirme la suppression de la garden-party et puis aussi, tiens, zou !, fini les cigares moutontribués !

Timing admirable, ces réductions arrivent à point nommé pour éponger une petite partie des 176 millions d'euros qui seront cramés pour Air Farce One livré prochainement.

La Cash-Pride continue !

On se plaît à imaginer les contorsions comptables qu'il va falloir déployer pour justifier les petites coupes budgétaires des uns et le gros joujou de l'autre.

D'un côté, les contorsions comptables et les exercices de haute voltige fiscale, ils s'y connaissent. Avec Woerth aux manettes, on est sûr du résultat.

De l'autre, il n'y a pas non plus de quoi fouetter un chat : au vu des réductions proposées, le train de vie de l'état n'aura pas trop à souffrir de ces petits aménagements. Les petits-fours continueront à sortir des cuisines des ambassades, les chauffeurs de la République trouveront d'autres voitures et d'autres affectations à occuper, les appartements seront loués ou vendus, et tout ceci passera totalement inaperçu dans les comptes.

Et puis, tant qu'on y est, la Cash Pride, le Défilé de Toutes Les Fiertés Républicaines Rémunérées, peut continuer : le système des primes mis en place pour les préfets sera étendu, youpi youpi !

Voilà une mesure qui va encourager les préfets sur la voie de la statistique lucrative, pratique pour bien piloter un pays et que, bien sûr, plein d'autres pays ont déjà adopté pour son efficacité. Et puis, de 14.000 à 66.000 euros de plus par an, c'est vrai que cela peut motiver ; pensez donc, pour un prefet, cela fait tout de même cinq bons mois de salaire (ou de solde, devrait-on dire, comme pour les mercenaires) !

La République est bonne fille, généreuse comme pas deux de l'argent des autres, de l'argent des générations futures et de l'argent qu'elle n'a pas ! Et avec cet argent, nos élus et nos hauts-fonctionnaires se foutent de notre tête.

Et si l'on élargit son champ de vision, non seulement, ça ne verdoie pas et ça ne poudroie pas, mais c'est encore plus rigolo !

On apprend en effet que l'Europe veut obliger le fabricant de Nutella à indiquer clairement que son produit est dangereux pour la santé, contenant trop d'huile de palme et de sucre.

Je propose que la Commission statue sur les produits vendus sous forme de petits cubes par Beghin-Say par exemple, avec un affichage clair du style « Attention : ce produit contient 100% de sucre et est dangereux pour la santé ».

L'Etat-Nounou s'occupe de nous et peut nous prévenir, nous, enfants irresponsables et toujours plus bêtes, que dans une bouteille d'un litre d'huile de tournesol, il y a TOUT UN LITRE (oui, je dis bien, tout un litre !) d'huile PURE !

Manger tue.

Vraiment, ce mois de juin termine sur les chapeaux de roue.

Un feu d'artifice, vous dis-je !


Sur le web : La Cash-Pride continue !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Copeau 583999 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte