Magazine Info Locale

Les internautes lovériens «écrêtés» du vote du conseil municipal

Publié le 29 juin 2010 par Gezale
Le vote des conseillers municipaux de Louviers était attendu avec impatience par tous ceux qui s'intéressent aux affaires de la ville. Il fallait savoir qui allait publiquement accepter de reverser les 1425 euros écrêtés de l'indemnité du maire à sa compagne, Mme Ghislaine Baudet. On aurait pu imaginer, dans le meilleur des cas, que le premier magistrat lovérien, eu égard au contexte de crise, allait comprendre le redoutable et négatif symbole du « j'garde tout. » Nenni ! Franck Martin s'est habitué à un certain train de vie — 8200 euros mensuels depuis 15 ans — et comme tous les professionnels de la politique, il considère que c'est un dû. Donc, il est resté droit dans ses bottes et a invité sa majorité à lui faire un petit cadeau.
Lors du vote à bulletins secrets, seule l'opposition a voté contre, estimant à juste titre que dans cette affaire, le maire y allait un peu fort. Et pourtant, l'homme est gêné aux entournures. La preuve ? La séance du conseil municipal est maintenant diffusée sur Internet. Les personnes souhaitant suivre les délibérations et les discussions bénéficient d'un moyen moderne, encore rudimentaire, élément indispensable de la vie démocratique. On a bien eu le tunnel du maire sur le programme de déplacements urbains (il alla même jusqu'à dire : « on peut très bien ne rien faire » ! Alors pourquoi toutes ces études non gratuites ?) mais de retransmission sur l'écrêtement, Nada ! Rien ! Nothing ! Le maire aurait-il donné des instructions à l'employé municipal chargé du direct ? Considère-t-il que les Lovériens ne doivent pas tout savoir ? Il faudra dire pourquoi les internautes ont été «écrêtés» de ce vote. Quant à moi, j'ai la réponse.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gezale 7337 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine