Magazine Poésie

ETRE et avoir été

Par Jilcaplan
c'est l'été désormais
normalement, je n'aime pas tellement l'été,
souvent trop moite, ou pas assez chaud,
l'été est décevant, la plupart du temps,
jamais à la hauteur de ce qu'on voudrait, de ce qu'on espère,
tout au long de l'hiver.
L'été se remplit
trop de monde sur les plages, trop de soleil qui aveugle,
trop d'indolence fixée à l'avance,
trop de peau dévoilée, de parfums écœurants
de voitures sur les autoroutes
trop d'enfants qui piaillent, trop de famille rassemblées
parce que c'est le mois d'août
et qu'on ne peut échapper à cette proximité soudaine.
l'été n'est jamais un choix,
l'été se programme,
s'espère,
bref, l'été déçoit.
cet été, pour une fois,
commence parfaitement.
D'accord, il fait trop chaud d'un seul coup.
D'accord, je n'ai rien prévu de spécial
d'accord, je vais aussi me tremper dans l'eau (mais où?)
et rougir comme une crevette.
Non, cet été commence par une surprise
un cadeau
par une chose qu'on n'attend pas
et qui vous cueille comme une fleur.
j'espère qu'il ne sera pas trop lourd
pas trop inquiétant
pas trop douloureux
je ne sais pas
pour aujourd'hui
l'été est parfait et inattendu
et c'est déjà une petite victoire sur les choses,
et leur désillusions.
ETRE et avoir été

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jilcaplan 1421 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines