Magazine

Crise boursière et renouvellement des consommateurs

Publié le 29 juin 2010 par Vincemobile
A quoi ça tient finalement... Regardez, il suffit qu'une statistique sur la croissance de la Chine soit revue à la baisse suite à une erreur de calcul (sic) et c'est la fin du monde. Ajoutez à ça une autre statistique mitigée au Japon, puis pour se finir, une petite dernière pour la route aux Etats-Unis sur la confiance du consommateur et le CAC 40 se prend 4% de baisse d'un coup. Paf, comme ça. Depuis plusieurs mois, c'est comme ça tous les jours ou presque sur les marchés. Un jour c'est la fin du monde, le lendemain on assiste à un rebond technique ou à une vague d'euphorie inexplicable. Les cassandres verront là la preuve de l'explosion à venir du système, la fin du capitalisme. Je m'en faisais écho il y a quelques jours, certains prédisent même la fin des États et la constitution de communautés résilientes. Je crois de mon côté à la montée d'une société duale, l'une officielle et ultra-capitaliste, l'autre "grise" permettant au système d'éviter l'explosion. Néanmoins, ces zones grises fondées sur une économie de la débrouille, informelle et souvent illégale ne remettra pas en cause le capitalisme et la domination des grandes entreprises. Car ne nous méprenons pas, la société de l'ultra consommation, de l'hédonisme et du confort reste le seul horizon pour l'écrasante majorité. Même (surtout) les exclus cherchent à se rapprocher de cette société du clinquant. Demain, une part de plus en plus forte des habitants des pays développés sera déclassée et perdra les moyens de consommer de manière frénétique (essentiellement par la limitation du crédit). Signe de la fin du système diront certains. Nenni, car au loin, dans les pays anciennement dominés, regardant avec envie la richesse de l'Occident, il y a une armée de réserve qui prendra le relai du consommateur occidental. L'Inde et la Chine se sont 2,2 milliards d'habitants. Si tous les ans ne serait-ce que 10 millions des habitants de ces deux pays basculent dans la société de l'ultra consommation, ça suffira pour permettre au système de survivre et même de croitre. Un consommateur disparait, un autre s'éveille, au grand bénéfice des grandes entreprises.C'est pour ça que cette crise boursière m'inquiète moyennement. De manière tendancielle, le nombre de consommateurs va augmenter de manière massive dans les 5 à 10 ans, à un rythme jamais vu. Les entreprises mondialisées vont en profiter, très largement et avec elles les actionnaires des entreprises du CAC qui ne font plus qu'une part marginale de leur chiffre d'affaires en Europe. Moralité, profitez de la baisse pour acheter des actions et revenez dans 3 ans, on en reparlera à ce moment là.      

Posted via email from Vincent's posterous


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vincemobile 142 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog