Magazine Société

Le train de vie de l’Etat va diminuer !

Publié le 29 juin 2010 par Lecriducontribuable

Nicolas Sarkozy semblerait sur la voie de l’exemplarité. Du moins c’est ce qu’il laisse entendre lorsqu’il affirme que « ceux qui incarnent l’intérêt général ne peuvent pas être exonérés de l’effort demandé à la nation » et que les efforts doivent aller « de la base au sommet ». Ainsi le train de vie de l’Etat devrait être revu à la baisse.

D’abord, l’Etat a décidé de ne plus prendre à sa charge les dépenses liées à  la vie privée de ses ministres. Concrètement, cela signifie que que nos ministres acquitteront « sur leurs deniers personnels » leurs logements dans le parc privé, ou encore qu’ils ne seront pas dispensés de payer, comme tout un chacun, l’impôt sur le revenu et la taxe d’habitation auxquels ils sont soumis.

Réagissant également aux scandales qui défraient la chronique depuis quelques semaines, les dépenses fastueuses des uns et des autres seront limitées. Ainsi Rama Yade sera priée de privilégier les ambassades et les préfectures aux hôtels de luxe à 665 euros la nuit, et Monsieur Estrosi fera son deuil du jet privé – 138 000 euros s’il-vous-plaît! – et optera davantage pour le train, dans la mesure du possible.

Les cabinets aussi vont se mettre au régime Weight Watchers. Les ministres devront se suffire de 20 collaborateurs chacun et les secrétaires d’Etat de 4. Pour ces derniers, ce sera un véritable jeûne puisqu’aucun aujourd’hui n’est dans ce seuil.

Jeux et divertissements à la Cour ? Là aussi, le glas sonne le deuil. Outre la garden-party du 14 juillet annulée, le Chef de l’Etat demande à ses ministres que les réceptions et autres festivités soient réduites « au strict minimum exigé par leurs fonctions ».

Il ne faut pas s’arrêter en si bon chemin… Un « deuxième train de mesures » sera discuté demain. Gain espéré : 10 milliards d’euros ! Mais il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué, et le détail est encore inconnu. Les belles paroles n’engagent à rien, nous ne le savons que trop bien, malheureusement. Quelques éléments éparses cependant : 7000 logements de fonction seront supprimés, ainsi que 10 000 véhicules. Et comme il est de bon ton de rejoindre la cause écolo, « la consommation de papier devra être réduite de moitié d’ici à 2012″ ! Par ailleurs, le processus de fusion des corps de l’Etat doit se poursuivre.

Enfin, la bonne nouvelle ! Le citoyen français devrait bénéficier d’une « amélioration du service public » : procédures simplifiées et démarches administratives accélérées d’ici trois ans.

Attendons de voir…

Source : Les Echos (29/06/10)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lecriducontribuable 47178 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine