Magazine Asie

La mouche

Publié le 29 juin 2010 par Olivia1972

Lundi la clim du bureau, et même de l’immeuble, tombe en panne ; la panne durera toute la journée. Très vite je réalise que sans clim, c’est pas pareil. Puis j’entrouvre la fenêtre pour donner un peu d’air et fort heureusement, il ne pleut pas !

Dans l’après-midi, je réalise qu’une mouche est entrée dans mon bureau. Un mot sur mon bureau: il est assez grand et les murs sont en fait de grandes vitres ! C’est ce qu’on appelle sans doute un open space car tout le monde voit tout le monde ! Dernière précision, utile pour la suite de cette histoire, la porte de mon bureau (en verre également) est toujours ouverte.

La mouche
La mouche est toujours là en fin d’après-midi. Elle apparait dans mon champ visuel de temps en temps et virevolte comme si je n’étais pas là. Rien de bien étonnant de la part d’une mouche.

Mardi, la mouche est toujours là. Je m’inquiète. S’agit-il d’un pilote d’Air India réincarné en mouche qui, faute d’instruments, ne trouve pas la sortie ? Cette mouche m’intrigue. Il y a bien une boite de gâteaux dans un placard, mais celui-ci, bien fermé, n’offre aucun espoir de festin à notre insecte volant.

Est-ce parce qu’ai une écriture illisible que la mouche veut voir mes pattes de mouche ?

Mercredi : la mouche est là. Est-ce la même ? Difficile de lire sa plaque d’immatriculation.

Devrais-je éliminer cet insecte envahissant. Je pense à ces raquettes électriques qu’utilisent les serveurs de restaurant pour éliminer les mouches, mais je n’ai pas de telles raquettes. Je m’i

La mouche
magine avec un fusil visant la mouche et faisant mouche...

Jeudi : la mouche m’attend. Elle va de point en point, dessinant des lignes brisées dans l’espace aérien de mon bureau. M’espionne-t-elle, serait-ce un mouchard ? Si elle avait une cervelle, elle irait dans les bureaux voisins. J’ouvrirai bien la fenêtre mais il pleut, c’est la mousson.

La mouche
Vendredi : je ne la vois pas mais je sens sa présence. J’ouvre la fenêtre, pour lui laisser sa chance, mais la différence de température provoque un courant contraire qui interdit tout vol vers la sortie.

Samedi : je ne suis pas au bureau mais elle y est.

La mouche

En écrivant cet article je tombe par hasard sur cette citation de Montaigne : "Dans le comportement des mouches, nous ne trouvons rien qui ne fassent penser au nôtre ».

Montaigne avait raison.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivia1972 1305 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines