Magazine Autres sports

Prochaine étape des vols d'essai de Solar Impulse : Le vol de nuit

Publié le 29 juin 2010 par Xavier

Voler sans carburant, voilà un projet fou, presque impossible qui repousse dans tous les domaines les limites des technologies actuelles... Ce projet s’appelle Solar Impulse.
Au départ, un pari fou : l’ambition de faire le tour du monde en avion solaire sans carburant. Dans un monde dépendant des énergies fossiles, le projet Solar Impulse est un paradoxe, presque une provocation : il vise à faire décoller et voler de façon autonome, de jour comme de nuit, un avion propulsé exclusivement à l'énergie solaire, jusqu'à effectuer un tour du monde sans carburant ni pollution. Un but inaccessible, sans repousser dans tous les domaines les limites des technologies actuelles...
Mardi 24 juin, Markus Scherdel aux commandes de Solar Impulse a battu plusieurs records en effectuant un vol de 14 heures et 7 minutes dont une grande partie entre le FL 250 et le FL 290, Altitude maximum 28 600 pieds. L’objectif était l’exploration du domaine de vol. J'ai eu le plaisir de voir HB-SIA sur nos écrans radar du CRNA-Est, grâce à son transpondeur mode S, pendant son vol au dessus de la Suisse  dans une zone réservée. Ce vol a eu lieu pas très loin d'axe très fréquentés par les avions de ligne, tel un petit clin d'œil de l'avenir aéronautique.
Au cours du vol, Markus Scherdel a rencontré malgré tout quelques  problèmes.  D'abord  un phénomène vibratoire est apparu au moment où le pilote entamait un test de descente rapide. La manœuvre a été immédiatement stoppée et un hélicoptère s’est approché du Solar Impulse pour permettre une inspection visuel et constater qu'il n'y avait à priori aucun dommage. Peu de temps après, le moteur N°4 a commencé à avoir des ratés, sans conséquence toutefois, ni pour le pilote, ni pour l’avion. Toutefois, il a alors été décidé d’interrompre le vol. Markus Scherdel a du attendre trois heures de plus en vol que le vent se calme sur l’aérodrome de Payerne avant de pouvoir se poser.
Rencontrer ce type de problèmes sur le prototype d’une machine aussi novatrice que le Solar Impulse n’a rien d’anormal,  les  ingénieurs et techniciens du projet vont dépouiller les résultats de ce vol essai  afin  d'apporter les corrections nécessaires.
Altran (partenaire officiel d’ingénierie)  annonce pour dans quelques jours la prochaine étape du projet  qui sera cruciale : le premier vol de nuit de Solar Impulse.
ALTRAN - Official Engineering Partner de Solar Impulse. Le groupe ALTRAN, leader du conseil en innovation, met à disposition de Solar Impulse ses expertises pluri-disciplinaires (management de projet, gestion des risques, …) et multisectorielles (aéronautique, énergies renouvelables, …). ALTRAN a réalisé un simulateur de vol qui permet d’optimiser les choix technologiques pour la conception de l’appareil, d’affiner les calculs et la collecte d’énergie et ainsi de développer les meilleures stratégies de vol en conditions météorologiques réelles. Dès le 1er vol, le simulateur a prouvé son efficacité d’analyse, il s’enrichit à chaque nouvel essai.

Sources des informations :
Solar Impulse : http://www.solarimpulse.com/
Page Altran dédiée au projet : http://www.altran.com/solarimpulse
Twitter officiel de l’événement : http://twitter.com/solarimpulse
AeroBuzz : http://www.aerobuzz.fr/

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Xavier 1339 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines