Magazine Poésie

Poeme de Lemmiath : Petite princesse,

Par Illusionperdu @IllusionPerdu


Le printemps était encore présent.

L'été n'était pas bien loin.

Le temps était celui d'un jour d'automne.

Deux jeunes gens en promenade insolite.

Dans un paysage hivernal aux quatre saisons.

Comme horizon, un champ de choux se fondait dans un ciel gris.

Main dans la main au milieu des choux.

Tous deux leurs regards dans la même direction.

Apparut au loin une cigogne.

Tenant dans son bec un drap rose.

Délicatement, le grand oiseau blanc déposait le mystérieux paquet parmi les choux.

Tout en continuant leur chemin.

L'élégant oiseau lève la tête en claquant du bec.

Les invitant ainsi de venir à lui.

Dans leur rêve qui était en train de se réaliser.

Ils coururent au ralenti pensant ne jamais arriver.

À bout de souffle.

Ils s'arrêtèrent au milieu du chemin qui n'en était pas un.

C'est alors qu'une fée apparut.

Tout en les rassurant.

Elle les fit voler au-dessus de leur conte.

Arrivé à l'endroit indiquer.

L'élégante cigogne avait disparu.

Au milieu des choux.

Un drap rose cachait une petite merveille.

Il s'en dégageait un cri semblable à un appel à la vie.

Le jeune homme dénoua le noeud qui enveloppa le nouveau-né.

Une petite fille, les mains tendues.

C'était sa manière à elle de faire appel à l'amour.

L'homme prit l'enfant dans ses bras.

Le posa délicatement sur le sein de la femme qui l'accompagnait.

C'est ainsi que tous trois sont sortis de leur rêve, devenu réalité.

La fée avait rempli sa mission.

Quant à la cigogne.

Elle est devenue factrice.

Pour venir nous annoncer une petite Princesse



3090 OVERIJSE, le samedi 26 juin 2010.


Thierry MAFFEI.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Illusionperdu 3193 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines