Magazine Conso

Le port, c'est pas gratuit

Par Hervé Bienvault
Décision de justice très attendue mardi, celle qui opposait le SLF (Syndicat des Libraires de France) et Amazon sur la gratuité des frais de port pour le livre en France. Après la condamnation d'Alapage au printemps, Amazon est également condamné pour un contournement du prix unique du livre. "Condamné à 100 000 euros de dommages et intérêts, Amazon doit cesser les frais de port gratuits et la pratique des chèques cadeaux à peine d’astreinte de 1 000 euros par jour de retard, passé le délai de 10 jours à compter de la signification du jugement. Cette décision survient après le jugement de première instance et l’arrêt d’appel favorables au SLF dans son action contre le site Alapage.fr (qui s’est pourvu en cassation) pour les mêmes raisons : la condamnation de la pratique des frais de port gratuits. Le SLF a fondé ses actions sur le respect de la loi du 10 août 1981 sur le prix unique du livre (dite loi Lang), votée à l’unanimité par le Parlement. L’objectif du SLF est de veiller à l’organisation des pratiques nouvelles pour que les sites Internet respectent la lettre et l’esprit de la loi." Les détails sont sur Mélico ici. Réaffirmation de cette loi Lang de 1981 qui pour toute une génération d'entre nous signifiait que le livre serait cher en France. A l'époque, nous n'étions pas trop content (et nous ne pouvions pas nous procurer des livres d'occasion aussi facilement qu'aujourd'hui! ). Mais avec le recul, force est de constater que cette loi Lang tant décriée a sérieusement limité l'extention hégémonique de la grande distribution dans le domaine de livre. Préserver aussi un réseau de librairies indépendantes et, à travers elle, une édition indépendante. Situation hégémonique, justement, sur Internet, où les grossistes en ligne sont les seuls à pouvoir jouer sur ce terrain. Aucune librairie physique en France, même les plus grandes, ne peuvent suivre. Reste à savoir aussi comment va évoluer le dossier sur les frais postaux sur le livre, cela est bien évidement lié. Donc, le prix unique sur le livre en France est intact, la loi doit être respecté (si nous sommes encore dans un état de droit) et, pour vos commandes, le cochon est gratuit dans toutes les bonnes librairies près de chez vous (une bonne carte ici).

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Hervé Bienvault 269 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte