Magazine Environnement

Eco-conduite: encore un truc d’écolo ?

Publié le 29 juin 2010 par Leblogdudd

Eco-conduite: encore un truc d’écolo ?

L’éco-conduite, encore un truc d’écolo ? Selon les théories de Monsieur Harpagès, pas vraiment. C’est plutôt du « polluer moins mais durablement ». La meilleure éco-conduite, c’est bien sûr de laisser sa voiture au garage, ou encore mieux, ne pas avoir de voiture du tout.

Mais dans la société d’aujourd’hui, beaucoup ne peuvent se passer de leur voiture. Des zones, souvent périurbaines ou rurales, sont difficilement accessibles autrement. Des solutions innovantes restent à trouver pour se genre de zone.

Supposons donc que vous devez prendre votre voiture. Vous pouvez tout de même faire un geste pour l’environnement, ou pour votre portefeuille. Le « éco » d’éco-conduite peut désigner écologique ou économique, on rentre bien dans le développement durable (on a même le côté social avec l’aspect plus sécuritaire de cette conduite). Mais ici on va juste parler de bon sens.

Et oui, pourquoi consommer plus sans forcément gagner du temps ? Le plus flagrant est sûrement en ville : combien de fois son voisin de feu rouge démarre en trombe et on le retrouve 200m plus loin à un autre feu ? Il a vraisemblablement consommé 30 à 50% de carburant en plus !

Personnellement, en adoptant les techniques d’éco-conduite bien connues, je suis passé de 7,5 à 6L/100km. Et en étant très doux sur le champignon, je descends à 5,8L/100km. L’essentiel des techniques sont ici

Ces techniques se basent simplement sur le rendement du moteur. Pourquoi rouler à 60km/h en 3ème alors qu’à la même vitesse en 5ème, on consomme jusqu’à 20% de moins ? Il faut souvent combattre des idées reçues de vielles dates : en bas régime, j’encrasse mon moteur. C’est FAUX, sauf peut-être si vous roulez encore en R5.

Avez-vous déjà entendu en auto-école quand on cale : « hop, un litre d’essence ! » ? Allumer son moteur coûte certes de l’énergie, mais pas plus qu’un moteur tournant à l’arrêt pendant 5 secondes avec les voitures d’aujourd’hui. Conclusion, au feu rouge, coupez le moteur.

La mise en mouvement du véhicule est, elle, très coûteuse en énergie. Avez-vous remarqué que votre ordinateur de bord n’indique pas votre consommation instantanée en dessous d’environ 20km/h ? Tout simplement car les chiffres explosent les données constructeurs de l’ordre de 4-10 L/100km. Il ne faut pas choquer! En démarrage en côte, on peut atteindre les 90L/100km !! Mais ce chiffre n’a pas vraiment de sens car l’accélération est courte en distance.

Conclusion de cela, évitez les différentiels de vitesse (gardez une vitesse constante), et évitez l’arrêt du véhicule : par exemple, en approchant d’un feu rouge, levez le pied de sorte que le feu passe au vert avant de s’arrêter. Tout cela demande beaucoup d’anticipation, et c’est très bon pour la sécurité.

Tout ça ne va pas dans le sens du fun driving des pubs de constructeurs automobiles. Tant pis. Alors roulez zen !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Leblogdudd 772 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte