Magazine Côté Femmes

Comment préserver son e-réputation ? Part II

Publié le 29 juin 2010 par Uneblondedanslaville
entretien d'embauche.jpg

Rappel de l’épisode précédent : je suis sur le point de me rendre à mon premier entretien de recrutement depuis au moins deux ans pour un job de ouèbe marketeuse pour défendre la e-raipioutaillechonne d’une boite.

Je rentre dans le bâtiment, sonne, me présente à l'accueil. Je note un open space où l’ambiance semble studieuse, jeune et dynamique (pas comme chez Oualter, quoi)

J'annonce que j'ai rendez-vous avec la DRH, que nous appellerons Grande Courge pour l’occasion histoire de protéger son anonymat.

On me dit oui, se lève, hésite « vous êtes ? »

Une blonde dans la ville que j’y fais (j’vous rassure, j’ai donné mon vrai prénom suivi de mon vrai nom, en fait)

Blanc

Ah. Vous n'avez pas eu mon message ?

Effectivement le bb a vibré quand je sortais du métro. Soit cinq minutes avant.

Non.

Elle vous a envoyé un mail ce matin pour vous prévenir qu'elle ne pourrait pas maintenir le rendez-vous

... Je n'ai rien reçu

C'est ennuyeux je n'ai eu l'information que tardivement...elle m'a dit de prendre contact avec vous pour la suite

Oui ? Hé bien reprenons rendez-vous (je suis magnanime, je devrais l'ajouter dans mon CV au rayon compétences)

En fait elle m'a dit qu'il fallait que vous la rappeliez si vous vouliez prendre rendez-vous

Ah bien. C'est exquis, vraiment, comme manières. On me plante alors que je me suis déplacée et c’est en prime à moi de relancer ? C’est qui Grande Courge ? La reine mère ?

A la place, en fait, j’ouvre grand la bouche genre incrédule, suivi d’un air furibard de très bonne facture. Ça suffit. Elle a rougit.

Je vous ai appelée pour vous prévenir qu'elle a le toupet de me dire

Je n'ai rien vu, je vous l'ai dit

C'est étonnant quand même, on vous a envoyé un mail que vous n'avez pas reçu, je vous ai appelée et vous me dites que vous n'avez pas eu d'appel ?

Là, j'ai un léger hoquet. Nan mais tu vas voir qu'elle va m'accuser de pipoter pour me rendre EXEUPRES chez eux en plein milieu de l'après-midi, achever de ruiner ma journée alors que j'ai vraiment autre chose à faire... Je dégaine le portable, vérifie : ah oui, un appel en absence

Certes, cinq minutes avant le rendez-vous commente-je légèrement ironique

Vous comprenez elle m'a demandé de vous appeler à 15h37, le temps que je vois le mail...

Là, je me rends bien compte que la pauvre est un peu mal à l’aise et l’air de rien, ce n’est pas de sa faute si elle se retrouve en première ligne parce que Mâdâââââme la DRH n’a pas les c… d’affronter les gens en face pour annuler un entretien.

Je comprends, ce n'est pas contre vous que j'en ai, je dis sur un ton conciliant (trop bonne conne, je vous dis)

Je suis navrée que vous vous soyez déplacée, vous voulez un verre d'eau ? Quelque chose ? (pour compenser s'empêche-t-elle de dire à la dernière seconde)

Cette fois, je rigole franchement

Non merci.

Je suis vraiment désolée

J'imagine. (moi, je ne le suis pas, que je me dis)

De rien ! qu'elle me répond dans la confusion cette cruche, s’attendant certainement à ce que je la remercie en prime.

En partant je murmure pour moi un « c'est quoi cette boite ! » incrédule et comme je vois qu'elle me voit, j'ajoute pour faire bonne mesure « c'est très professionnel tout ça » suffisamment bas pour qu’on ne soit pas sûr d’avoir bien compris ce qu’on a compris mais suffisamment fort pour être entendue

Et le fait est que je ne le suis pas, désolée.

Ce genre de blague donne une idée assez juste de la boite que l'on souhaitait rejoindre. Et moi, je ne bosse pas pour des gens qui n'ont pas les couilles d'appeler un candidat pour annuler un entretien à la dernière minute quel que soit leur raison. Depuis quand on envoie un mail pour annuler un RV sans s’assurer que le destinataire l’a bien reçu ?  

Heureusement qu'ils m'ont appelée pour un taf de webmarketeuse histoire, entre autres, de faire des alertes sur leur e-reputation et veiller à ce que celle-ci ne se dégrade pas. On voit tout de suite qu'ils comprennent en quoi poser un lapin à un candidat, bloggeur de surcroît, est le premier pas idéal pour cela.  

Parce que je ne vous cache pas que me charger de leur e-réputation, je m’en serai bien volontiers occupée direct en sortant, et copieusement, même.

Allez, je vous dis leur vrai nom ?

Je vous rassure, question péripéties d'entretien, ce n'est que le début, on n'a pas fini de rigoler...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Uneblondedanslaville 33 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines