Magazine Humeur

L’étatisme, un boulet économique considérable

Publié le 29 juin 2010 par Magazinenagg

La vitesse à laquelle les dossiers parrainés par le gouvernement Charest avancent donne l’impression que les tortues sont des autos de course :

La RIO affirme que « l'entente serait négociée sur la base du projet proposé par le soumissionnaire, en octobre 2007, dans le cadre de l'appel d'offres lancé le 22 août 2005. Le projet soumis satisfait aux exigences de la RIO quant aux caractéristiques de l'ouvrage et a été validé au plan technique par des comités d'experts internationaux en génie et en architecture ».
La RIO a mis plus de 5 ans pour faire une recommandation au gouvernement! À ce rythme, le stade sera une ruine archéologique bien avant que le nouveau toit soit installé.
Cette anecdote est un exemple parmi tant d’autres de l’inertie des organismes étatiques. Lorsque le gouvernement contrôle 15 % de l’économie, c’est un moindre mal. Malheureusement, au Québec le gouvernement contrôle plus de 40 % de l’économie.
Donc, plus de 40 % de l’économie avance à un rythme glaciaire. Dans ces conditions, comment voulez-vous que l’économie québécoise concurrence celles des chinois, indiens, indonésiens, brésiliens, etc.?

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Magazinenagg 1226 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte