Magazine Société

Nouvelle crise bancaire en vue

Publié le 29 juin 2010 par Laurentarturduplessis

C’était une crise de l’immobilier résidentiel qui avait lancé la crise bancaire de 2007 aux États-Unis. Ce sera une crise de l’immobilier commercial (bureaux, entrepôts…) qui déclenchera la prochaine, sous peu. C’est la conclusion qui se dégage de la lecture du dernier rapport de la Banque des règlements internationaux (BRI) qui est la banque des banques centrales et un forum de discussions pour les autorités monétaires. La valeur de l’immobilier commercial américain a chuté de plus d’un tiers par rapport à son sommet. Le taux d’impayés sur les prêts immobiliers commerciaux a dépassé 8%, le double par rapport à 2008.

Les banques américaines se remettent avec peine de la crise des subprimes : leurs pertes et dépréciations subies de son fait se montaient à 1 306 milliards de dollars à la fin avril. Et elles ont besoin de se refinancer à hauteur de 3 000 milliards de dollars à court terme.

Et voilà qu’à son tour l’effondrement de l’immobilier commercial les mine. Mais cette fois-ci, il ne leur sera guère possible de compter sur un puissant renfort des États, lourdement endettés par les opérations de sauvetage de la crise des subprimes. D’autant que la BRI attire l’attention sur les risques de rechute de l’économie mondiale si les gouvernements ne cessent pas rapidement leurs plans de relance fondés sur les taux directeurs proches de 0 pratiqués par les banques centrales : l’addition d’une politique monétaire expansionniste à une extrême vulnérabilité bancaire et à des politiques de dépenses publiques effrénées risque d’étouffer la reprise.

Le directeur de la BRI, Jaime Caruana, a déclaré lors de l’assemblée générale : « Nous ne pouvons pas attendre la reprise d’une forte croissance pour entamer le processus de correction des politiques. En particulier, un report des politiques d’ajustement budgétaire ne ferait que créer un risque de regain de volatilité financière, de perturbations des marchés et de tensions dans le financement. »

Le rapport de la BRI est une nouvelle illustration des impasses de la crise systémique. Les mesures prises à tel moment soulagent provisoirement le malade, mais sa santé rechute un peu plus tard, d’autres organes flanchant à leur tour, quand ce n’est pas les mêmes. Les politiques de relance des États auront été des expédients destinés à prolonger l’agonie d’un système intrinsèquement vicié.



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Laurentarturduplessis 1013 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine