Magazine

Etat chronique de poésie 932

Publié le 01 juillet 2010 par Xavierlaine081

932

C'est au plus noir de la nuit, quand tout semble pousser au désespoir… 

C'est au plus noir des ennuis, quand le sort semble s'acharner…. 

C'est au plus profond de la vie, quand on s'imagine prédestiné au malheur… 

Qu'un rien devient lumière, retournement de ce que l'on croyait son destin… 

Une trace même infime, un rayon de couleur à peine visible… 

*

Larguant les amarres de mots insensés, la nuit se délivre de ses torpeurs angoissées.

Un vent hurle en des cheminées sombres.

Un chant monte des gorges nouées.

Dans le choc des pensées, git, exsangue, l’utopie.

*

Qu’avons-nous fait de nos doigts agiles, de nos mains secourables ?

*

Un long crépuscule s’étire sur le dos osseux de la misère.

Contraints au bonheur matériel, même illusoire (ce que nous savons), nous voici sur la pente, glissant allègrement sans boussole.

*

« Contraints » est un bien mièvre mot pour dire la soumission à des règles édictées ailleurs.

Alors, lorsque la chute s’avère inévitable, il n’est que chant de pleureuses, haines guerrières.

Le regard intérieur éteint, les pupilles se tournent vers l’horizon, l’accusant des milles maux qui nous assaillent.

*

Tout n'est jamais écrit d'avance, nous avons cette liberté d'écrire les pages vierges de notre existence: c'est au fond de nous-mêmes qu'il nous faut puiser l'encre, jeter l'ancre pour ne pas dériver, au plus noir des tempêtes… 

Manosque, 20 mai 2010

©CopyrightDepot.co 000455677

sceau1.gif


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Xavierlaine081 5039 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog