Magazine Amérique du nord

La Ville de Québec est-elle solidaire ?

Publié le 13 décembre 2007 par Yvon Albert

Sans faire de jeu de mots avec le parti politique Québec Solidaire, le logement social est la clef de voûte d’une ville solidaire. Les élus et le nouveau maire de la Ville de Québec doivent réduire les inégalités entre les citoyens et ainsi favoriser la solidarité. Le nombre de logements sociaux dans notre ville est un excellent indicateur de l’effort de celle-ci pour aider les plus démunis à accéder à un logement correspondant à leur capacité de payer. Je n’aborde pas la lutte contre la ségrégation urbaine ou encore moins l’abolition des différences sociales, mais bien, uniquement, l’accès à des logements sociaux aux plus démunis.
Sur le territoire de la Ville de Québec, 20 000 personnes habitent l’un des logements gérés par l’Office municipal d’habitation de Québec (OMHQ) sur un total de 8 619 logements. L’état des immeubles, l’accessibilité et le financement semblent être problématiques. Par exemple, prenons l’accessibilité, il faut environ 90 jours avant d’être inscrit sur la liste d’admissibilité et par la suite, le classement initial déterminera plus ou moins le temps d’attente. En 2006, il y a eu environ 1 650 ménages admissibles, mais en attente et sans compter les 16 000 appels reçus pour une demande de logement. L’OMHQ attribue en moyenne 700 logements par année, soit uniquement 42 % des demandes admissibles. Ce qui veut dire, concrètement, qu’il y a plusieurs ménages dont les revenus sont inférieurs à la moyenne afin de combler leurs besoins primaires comme se loger, se nourrir et se vêtir convenablement.
L’état du parc HLM maintenant. Il est vieux et il nécessite d’importantes rénovations. Par exemple, plus de 50 % des immeubles ont plus de 35 ans dont 60 % ont plus de 25 ans. Heureusement que Québec vient d’annoncer l’investissement de plus de 410 millions sur cinq ans afin de rénover l’ensemble des parcs d’habitations du Québec. Les montants injectés serviront uniquement à la restauration des logements et non, ce qui serait souhaitable, à la construction d’immeubles. Également, au 31 décembre 2006, l’OMHQ avait un déficit d’environ 32 millions, mais heureusement, ce manque à gagner a été comblé par la Société d’habitation du Québec (29 millions) et la Ville de Québec (3 millions).
La population de Québec a élu dernièrement M. Régis Labeaume et j’aimerais bien savoir s’il compte dégager des fonds à son premier budget pour le logement social et ainsi augmenter la contribution de la Ville. Les besoins immenses des familles à faibles revenus en attente d’un logement appels un premier geste concret, solidaire, de sa part envers les plus démunis de la Ville.
Une ville comme Québec qui se prépare à célébrer avec fierté ses 400 ans, peut-elle être plus solidaire envers ses démunis ?
Statistiques : Office municipal d’habitation de Québec

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Yvon Albert 58 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog