Magazine Société

136° Vous pouvez le faire? Il peut le faire ! Bravo !

Publié le 13 décembre 2007 par Jacques De Brethmas

Le docteur Frankenstein n’a pas encore fait danser « Putting on the Ritz » à sa créature, mais il l’a fait parler. Il lui a fait dire exactement le contraire de sa déclaration de Lisbonne de la semaine dernière.

Il y a huit jours, le terrorisme « pouvait avoir des justifications », aujourd’hui, il est criminel. Pareille volte-face, en sens inverse, conduirait son auteur, -enfin, s’il n’était pas chef d’état-, droit à la camisole de force et à la cellule capitonnée, mais dans ce sens là, ce n’est pas un court-circuit neuronal ni un accès de démence mais un substantiel progrès « sur le chemin des droits de l’homme ».

Chemin dont l’intéressé semble se contrefoutre, estimant d’une part que son pays est au-dessus de ce genre de suspicion, et que d’autre part, avec malignité, ses accusateurs (Qui ça ?, Où il est ? Nicolas ? On te parle !!!) seraient avisés de regarder chez eux comment ils traitent leur immigrés. (Hortefeux ? Mais où il est ?Il fait encore la sortie du métro !)

Bref, le terrorisme est criminel. C’est là l’avis autorisé d’un type qui a tout de même fait sauter deux avions, même s’il prétend hautement aujourd’hui que la Lybie ne s’est jamais rendue coupable de terrorisme.

Grand spécialiste des récidivistes, eu égard à ses hautes fonctions antérieures au ministère de l’intérieur, Monsieur Sarkozy possède toute l’expériencepour apprécier à leur juste valeur ce genre de déclaration.

Et les français, grands spécialistes des bonimenteurs, eu égard à un riche passé politique qui leur a appris à stocker plein la cour les promesses non tenues et les gesticulations de circonstance, apprécieront à leur juste valeur ces petits échanges de morve et de mouchoirs.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jacques De Brethmas 464 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine