Magazine Expos & Musées

Art aborigène - Abie Loy Kemarre : une nouvelle toile exceptionnelle

Publié le 02 juillet 2010 par Artsdaustralie
Art aborigène - Abie Loy Kemarre : une nouvelle toile exceptionnelle
Abie Loy Kemarre est la petite fille de Kathleen Petyarre. Elle a commencé à peindre en 1994 sur les conseils de sa grand-mère qui l’a guidée dans ses premiers travaux, inspirés des « rêves » dont elle est la gardienne rituelle : principalement celui de la « poule du bush » ( Bush Hen Dreaming), - en fait un volatile assez proche de la dinde et qui, comme beaucoup d’animaux en Australie, a une valeur totémique pour certains clans aborigènes - et celui de la « sensitive du bush » (Bush Leaf dreaming) qui sera représenté dans un tableau exceptionnel que vous pourrez voir à la galerie Seine 51.
Abie Loy a rapidement acquis une manière propre qui rend son travail tout à fait remarquable et explique certainement le nombre et le succès de ses expositions personnelles ou collectives en Australie tout d’abord depuis 1997 (Perth, Brisbane, Adélaïde, Melbourne ou Sydney) mais aussi aux USA, en Indonésie ou encore en Europe (Allemagne, Espagne, France) et, d’autre part, sa présence dans la plupart des collections privées et publiques australiennes ainsi que le Musée des Confluences à Lyon ou le prestigieux Bridgestone Museum of Art de Tokyo qui a acquit récemment une œuvre similaire à celle qui sera présentée dans le cadre du Parcours des Mondes. Il s’agit d’un « Bush Leaves » qui est la plus grande toile que l’artiste ai jamais peinte puisque ses dimensions sont de 244 x 244 cm et a nécessité plus de six mois de travail !
www.artsdaustralie.com

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Artsdaustralie 2176 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte