Magazine

La solution aux problèmes de la France? Une Cécilia/Rachida Sarkozy de 20m3

Publié le 13 décembre 2007 par Frednetick

Vous allez croire que je suis taquin, je le suis, j’avoue. Mais après avoir tourné le problème dans tous les sens pour tenter de participer au dégripage mental des français, j’en suis arrivé à la conclusion qu’il n’y avait qu’une seule et unique solution.

Elle fait 20m3 et se nomme Cécilia/Rachida Ssarkozy (enfin le prénom n’est pas important, c’est la taille qui importe et le nom).

Se précipiter sur la suite (mais sans quitter cette page !)

Les ethologues et autres comportemantalistes environnementaux étudient l’évolution du comportements des animaux, scrutent les changements, déterminent les causes de l’évolution et proposent des schémas de compréhension.

Les animaux, d’un point de vue comportemental, se répartissent en plusieurs catégories qui sont autant d’évolution vers le stade social.

On distingue ainsi dans un premier stade, le pur grégarisme, qui n’est qu’une utilisation personnelle du groupe. les pigeons restent en groupe car cette masse leur permet de diminuer les probabilités de mort en cas d’attaque de prédateur, et non pas par goût du gueleton collectif avec des potes.

Dans un second temps, c’est le comportement parental qui est caractérisé. Au lieu de laisser ses petiots se démerder tout seuls, le papa et la maman prênent soin de leur progéniture.

Puis vient le temps d’un partage de lieu pour élever les enfants. Sans toutefois aller jusqu’à partager les tâches d’éducation.

Arrivé au 4ème stade, l’on commence à parler de socialité puisque non seulement l’élevage des enfants se fait en commun, mais apparaissent les premières spécialisations fonctionnelles. Si vous constatez que cela ressemble fortement aux humains, vous avez raison, c’est ce stade que nous avons atteint.

Reste le stade “ultime” de l’évolution sociale. celui que nous n’avons pas encore essayé mais qui selon moi est le stade de l’évolution qui nous sauvera tous.

Aujourd’hui je vous propose donc de franchir le next step, sans pour autant vous promettre que vous pourrez jouer les cheerleaders sans rien vous pêter ou voler pour rejoindre Paris lors des grêves..

Le comportement eusocial, c’est notre dernière possibilité de faire marcher une société entière dans le droit chemin, avec un objectif collectif et une intelligence qui ne l’est pas moins.

Pré-requis n°1: Toutes les femelles abandonnent l’idée de faire des gosses, seule un reine déterminée pond pour tout le monde.

Pré-requis n°2: Pour faciliter le Pré-requis n°1, il faut une reine morphologiquement identifiée comme la pondeuse, sinon ça pose des problèmes, les autres femelles se demandant pourquoi elles ne pourraient pas pondre vu qu’elles sont gaulées pareil.

Pré-requis n°3: Le sentiment qu’en abandonnant ainsi son droit à forniquer donner la vie, on n’abandonne pas son patrimoine génétique, c’est ce que l’on appelle la sélection de parentèle.

Je ne vous cache pas que c’est le point délicat du système. Car si les Hyménoptères sont des proches parent, tous fils et filles d’une même reine, il n’en va pas de même des humains.

Déjà le problème se pose lorsque meurt une reine fourmi, puisque si les ouvrières perpétuent le cycle, elle vont éléver non pas des frères et soeurs mais des cousins/cousines (les fils et filles d’une soeur). Le patrimoine proche se dilue ainsi.

Dans le cas des humains, je ne vois qu’uen seule solution, mais vous n’allez pas aimer.

Le temps d’une génération il va falloir empêcher par la force toutes les reproductrices de pondre. Attention j’ai pas dit qu’il faudrait cesser toute copulation purement édoniste et/ou hygiénique. Mais  aucun fricotage ne pourra donner lieu à ponte. J’ai déjà proposé la rédaction du décret à Claude Guéant et confié la rédaction du discours de mise en oeuvre de ce nouveau stade de l’évolution à henri Guaino.

Celui-ci m’a répondu fiévreusement, me serrant la main de façon assez frénétique pour me remercier de lui confier une tâche à sa mesure. De rien Henry, à ton service.

Dans une société eusociale, où seule demeure une reine pondeuse qui produira de quoi renouveler la population française et qui organisera la vie collective, tout le monde trouvera sa juste place. Personne ne tentera de mettre la main sur le grisbi (salope!) ni ne sera inutilement exploité, puisque tout le monde le sera.

Je sais, la perspective est assez neuve et je conviens aisément qu’il est plutôt difficile de se projeter dans un tel modèle résolument en rupture avec notre histoire. Mais l’on arrête pas impunément l’évoultion, cela se fera avec ou sans vous. Déjà j’entend notre reproducteur national dire “la France eusociale aime là ou quitte là”.

Mon seul petit souci c’est d’avoir des français petits, pleins de tics et égocentrique. je crois que je vais quand même attendre que le patrimoine génétique en place soit un peu plus propice pour porposer cette évolution sociale. En plus une cécilia/rachida de 20m3 c’est pas possible, Prada fait pas de robe en X23L…

Cacher cette brillante littérature


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Frednetick 24 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte